Archives du mot-clé ego

Poussières d’étoiles

Qui suis-je ?

A l’heure ou nous pouvons accéder à une quantité absolument ahurissante d’informations, de données, Grâce aux médias de l’internet. La valeur des savoirs partagés par des personnes qui ont fait un travail extraordinaire de recoupement et de compilation, souvent durant une grande partie de leur vie de temps libre afin que nous puissions reconnecter à la connaissance. Ces choses que l’inconscient collectif a un jour croisé et qui peut être restitué maintenant d’une manière globale pour que l’humanité évolue de manière exponentielle. Toutes ces informations ne nous ont jamais, dans l’histoire de notre civilisation, permis d’accéder à autant de connaissance que depuis l’avènement d’internet et de sa transformation en ce média global. Guidé par le flot de tous ces cerveaux en communications instantanées sur tout le globe terrestre, nous pouvons très facilement nous émanciper et devenir une magnifique espèce prête à faire de grandes choses. Les blogs, les sites, les conférences sur tous les sujets qui font notre monde nous ont préparé à voir plus loin que toutes les limitations de pensées voulaient nous soustraire. Conscient ou inconscient les esprits de tous ces êtres nous ont fait entrer dans le siècle de la pensée créative.
En quelques années de quête spirituelle, j’ai réussi à comprendre que la vie a un but et qu’elle n’est pas ce concept de métro/boulot/dodo qu’on m’a mainte Fois égrené. J’ai appris que l’humain était bon mais qu’il ne le savait pas encore, et qu’il n’incarnait pas le mal sur cette planète, comme on me le répétait très souvent dans ces anciens médias. J’ai vu des gens s’ouvrir a de nouveaux concepts de vie plus en phase avec ce qu’est la qualité de vie. Plus la modernité a essayé d’enfermer les êtres dans des prisons mentales, faites de peurs, de consommations dérisoires, de solitudes maladives pour un peu plus leur prendre leur substantifique moelle et plus ils ont pu faire sauter les verrous pour comprendre ce qu’est la vie. Les burn-out sont devenus salvateurs et les consciences ont trouvé des chemins de reconquêtes des territoires de vies. Les grandes paroles qui furent dans notre passé ont pu redevenir vivantes grâce aux réseaux sociaux. Maintenant nous savons quel «  loup on nourrit » et pourquoi. Descartes est réintégré dans sa quête initiatique, Pythagore n’était pas qu’une machine à calculer et les pyramides ne sont pas que des tombeaux de rois mégalo. Nous commençons a nous reconnaître avec toute notre complexité et nous n’avons encore presque rien découvert.

Où vais-je ?

Il n’y a pas de bon, ni de mauvais chemins il y a juste une convention de toutes les versions de nous-mêmes. J’espère que la majorité – non ! Je fais le souhait que tout le monde qui m’entoure – trouve le chemin de sa vérité comme je l’ai trouvé. J’ai relancé la quête que j’avais perdu de vue au milieu de mon adolescence, mais je sais pourquoi. Les outils n’étaient pas encore là. Tout ce que l’on me racontait étaient des raccourcis dogmatiques du matérialisme forcené en pleine expansion à l’époque. Il fallait construire pour préparer la nouvelle vague de l’humanité qui allait voir plus loin et le tableau d’ensemble commence maintenant à se dessiner. Mais il ne le sera plus maintenant uniquement pour un petit groupe d’opportunistes. L’humanité roule maintenant bien pour elle-même, pour être sa plus belle version.
L’humanité va revendiquer son droit à la vie sans violence, sans haine ni larmes. Avec la confiance qui caractérise une société en bonne santé et en devenir. Les êtres ont commencé à trancher. Maintenant Ils refusent les mauvais traitements infligés aux autres, aux animaux et a eux-même. Elire les mauvaises personnes pour gérer le troupeau n’y changera rien quand le troupeau n’est plus. L’individu qui pense naît enfin en chaque humain pour renforcer l’action du groupe. Pour que les êtres s’unissent, se complète et s’organisent pour le bien de tous. Il n’y a plus d’élus car nous sommes des libres penseurs.
Je croise tant de modèles sociaux qui se sont mis en place en associations et sans le socialisme et je suis persuadé que l’union des coeurs est en mouvement. L’élu sans réponses que celle de se goinfrer est démasqué et se prépare à rentrer dans le rang. Les peurs et les haines inséminées ne prennent plus et nous allons vers notre rôle de responsable. J’ai entendu la réponse a une question que je me posais: «  pourquoi ne sommes-nous pas encore passés a l’énergie libre pour tous ? » parce que sans la tête nous aurions fait n’importe quoi et sûrement la plus grosse des stupidités. Mais maintenant nous commençons à connaître notre rôle ici sur cette planète.
Nous allons penser notre monde, nous éduquer au respect de la vie et des autres pour ne pas, quand nous allons partir en quête de nouveaux mondes, être les vandales que nous fumes autrefois. Avant de redevenir des poussières d’étoiles.
merci de m’avoir lu.
 Christophe, le 3 mai 2017.

Publicités

Rendre le coeur de Te Fiti et partir explorer.

Moana 1
Il n’est pas de plus cher espoir que de revoir l’humanité réinvestir dans le respect de la vie. On ne compte plus les formes d’expressions alarmistes concernant la santé de notre planète et les relations de clash que nous avons a présent, nous les humains et notre mère nature. Tant de sites d’informations pessimistes et anxiogènes et de messages sur les réseaux sociaux, sur l’état désastreux dans lequel on laisse la planète qui nous nourrit et le challenge des générations actuelles et futures pour maintenir et améliorer nos modes de vies dans des conditions de plus en plus instables. Cette profusion d’information comme celles sur la santé, la faim dans le monde, la protection animale ou les guerres dans le monde ne provoque qu’un trop plein d’infos qui nous désolidarise d’une pensée féconde à régler ces problèmes et un manque d’empathie envers les victimes de ces faits vécu comme insupportables.
Et puis il y a ceux qui ont compris que la solution ne viendrais pas de ce rabâchage continuel de tous nos problèmes, de toute cette douleur qui anime l’humanité en quête de sens.
J’ai vu ce film, Vaiana – Moana, dans la version originale ?? – , le film d’animation de Pixar sorti fin 2016, et j’ai compris que toute l’équipe – et dieu sait que derrière un dessin animé il y a une quantité considérable de personnes qui font équipe pour la réussite d’un film – qui avait créé cette merveille, avait compris le sens de notre humanité:
Nous sommes des explorateurs et nous l’avons oublié.
Moana 2
Ce film, sans vous en dévoiler toute l’intrigue et les divers rebondissements se propose de nous conter l’histoire d’une jeune fille vivant sur une île polynésienne et qui semble être l’élu de l’océan pour rendre son coeur à Te Fiti une ile paradisiaque transformée en ile volcanique seulement habitée par un monstre de lave. Ce coeur fut volé par un demi-dieu connu sous le nom de Maui pour le donner aux hommes et qui leur permettrait de créer la vie au sens large.
Le film flirt avec toutes les dimensions des grandes légendes qui ont construit l’histoire de nos religions comme le féminin sacré qui se propose de tout mettre en oeuvre pour recevoir la vie et en faire la création, Isis. L’ego du masculin sacré mythe de Prométhée qui vole le feu sacré de la connaissance aux dieux pour l’offrir aux hommes et d’hercule( Guilgamesh etc..)  et ses travaux afin de permettre à l’humain de créer le nouveau règne et sortir de l’animalité pour intégrer la conscience et vivre l’ego. En plus, nous avons toute la complexité de la conscience avec l’eau de l’océan qui pousse les humains dans leur évolution, la réincarnation, l’esprit des fantômes des anciens qui nous aident et nous protègent et la grande moralité de notre histoire et sa période actuelle de quête de sens.
Et vous me direz: Que vient faire tout cela dans un dessin animé pour enfant ?
A cela évidemment plusieurs réponses s’imposent: La première qui me vient c’est que le film et sa trame sont magnifiques et parle littéralement à notre âme, en tous cas je pense là à tout ceux qui peuvent sentir leur coeur battre pour des causes quel qu’elle soient, même les plus basiques. On ne sera pas insensible aux thématiques exprimées par ce film et les enfants de tous âges, qu’il soient filles ou garçons ne s’y tromperont pas.
La seconde est le magnifique espoir que nous pouvons porter dans nos enfants afin qu’ils transforment leurs rêves en réalité et puissent jouer leur note d’être humain tout en respectant la nature et les autres. Car ce film leur parle de quête de réalisation, d’entre-aide pour le bien de tous, d’amour profond pour la nature et les autres règnes et d’avenir. L’avenir d’explorateur de l’inconnu qui nous attend tel que les autres mondes et dimensions et sûrement les autres planètes qui nous attendent, mais dans un but d’amour de découvrir et plus pour le simple profit.
Je crois profondément que ces personnes qui ont créé ce film parle aux enfants en qui ils ont un grand espoir de les voir se réaliser dans de grandes choses et tout le monde y a sa place, et nous parle a nous aussi les adultes qui venons partager ce moment avec nos enfants. A travers ce film nous reprenons notre pouvoir de créateur de notre destin qui est la quête de sens. Le sens moral en premier lieu car si nous ne remettons pas du coeur dans notre planète et sa nature d’abondance, nous ne serons sûrement plus là pour réaliser nos rêves et le sens de la réalisation de soi. Si nous n’avons plus de quête que celle de la subsistance, nous nous détruirons intérieurement. A quoi bon exister ?
Je crois que la quête de l’humanité est de prendre soin de notre environnement, des nôtres et de notre futur pour redevenir ce que nous avons toujours été au fond de nous:
Des exportateurs de l’inconnu.
Moana 3
Vaiana (Moana) film des studios Disney, sorti en Novembre 2016.
Merci de m’avoir lu,
Christophe, le 8 avril 2017.

Croire en l’amour, la seule énergie.

Eh toi qui crois que c’est le politicien, tel l’élu tout puissant en haut de sa montagne, qui serait le gardien de ta vie et de ton avenir ! Et bien je veux te dire juste quelque chose de simple, qui ne pourrait ou pas être doux à ton oreille: Le politicien ou la politicienne (comme tu veux), est soumis aux même règles que toi. Il s’affranchit des mêmes contraintes et des mêmes opiniâtreté. il est régi par les mêmes pulsions et les mêmes combats. Ses jugements de valeurs et ses appréhensions sont dicté par le même système, celui de son ego tout comme le tien !

Alors si tu veux que ton avenir et celui de tes enfants et petits enfants soit plus beau, commences par travailler sur toi-même et le reste suivra. Tu trouves que la nourriture, l’eau, l’énergie et l’air ne sont pas dans ton échelle de valeur ? Alors commence par changer ta manière de fonctionner, car les autres ne sont dans le fond pas différents de toi et même le politicien. Si tu veux qu’il prenne soin de toi et de ton avenir alors commence par l’aimer et lui dire, plutôt que de le critiquer. Engages-toi dans tes idées, fais connaître tes envies et fais part de tes rejets sans les cracher au visage du monde.

Deviens ce que tu es: un humain qui marche debout et pense ses choix avec sérénité. Tu as le droit d’avoir des doutes et même de te tromper, mais laisses aussi à l’autre le droit d’ avoir des doutes et aussi de se tromper. Et lorsque toi aussi tu auras fait face à ton ego pour l’apprivoiser, tout le reste, les peurs, les doutes, les menaces, les paroles indélicates et les actes stupides seront de l’histoire ancienne.

Stoppons les croyances limitantes, Le monde des humains va globalement mieux qu’il y a un siècle. Le vieux démon de la guerre est là pour nous dire que nous avons encore du travail pour calmer la violence, mais les choses se précise et la compréhension des mots comme altruisme et empathie démontre que nous ne sommes plus très loin d’une société humaine qui croit en de nouvelles valeurs plus en phase avec l’amour. D’ailleurs nous avons moins peur de le dire, ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques années.

Les humains vont s’aimer profondément. Ils vont s’aimer comme on aime sa famille, ses enfants, peut-être même comme on aime son ou sa conjoint(e). Car l’amour c’est la force de vie ultime, l’énergie qui conçoit et qui crée tout. Il n’y en a pas d’autre et toutes les interprétations de la physique commence à converger vers ce constat que les grands sages spirituels connaissaient déjà. Ce sont des découvertes de notre temps qui furent découvert en des temps anciens. Et c’est bien de ce mot: « découverte » qu’il est question, on nous montre ce qui existait déjà. Les outils évoluent et nous permettent de retrouver et montrer au plus grand nombre le monde la connaissance (co-naissance) qui est ce avec quoi on naît.

Et lorsque les peuples auront vécu les affres qui secouent leurs egos, ils se recentreront pour retrouver l’essentiel. Lorsqu’ils auront remis de l’ordre dans leurs émotions, ils pourront connaître la joie de vivre chaque moments de chaque instants dans l’amour.

La vie peut être douce si on le souhaite tous, elle peut être belle, tendre et abondante si on l’estime et que l’on y met du sens. Sortir de tous les dogmes est la première des réflexions.

Il n’y a qu’une seule idée viable, c’est celle de l’amour.

merci de m’avoir lu. 😉

Christophe, le 9 novembre 2016

Demain, le film d’une belle promesse

Demain-le-film--655x360

Lorsque je suis allé voir le film « Demain » réalisé par Mélanie Laurent et  Cyril Dion, je partais sans a priori, ni idées reçues. Les amis qui m’en avaient parlé me disant simplement: « tu l’as vu le film Demain, vas le voir et on en reparle ». bien sûr j’étais initié aux conférences de Pierre Rabhi et du mouvement des colibris colibris-lemouvement.org. Je connaissais les travaux sur la démocratie de David Van Reybrouck et le travail sur l’économie de Gaël Giraud notamment, et qui m’avaient passionné. Mais je m’étais dit que tant que ces personnes aussi compétentes soient-elles ne seraient pas écoutées, le monde ne vivrait pas l’évolution de conscience humaniste, écologique et économique que j’ espérais pour lui. Je ne m’étais pas pour autant résigné à faire avancer les lignes, faire sauter les barrières de l’idéologie, de l’ego obèse du consumérisme sans queue ni tête que nos chers dirigeants politiques nous gavent à longueurs de lignes de désinformations médiatiques.

Me posant tant de questions pour voir le changement que j’espérais se produire, ma recherche personnelle et ma soif de savoir m’avait amené sur des voies de questionnements plus profondes et plus intérieures sur le sens de la vie, la conscience, la métaphysique et l’univers dans sa globalité, si on peut le concevoir :D. Ma balade complètement hallucinante flirtait, entre la méditation, la recherche de sens et le rapport à l’ego, pour bien comprendre comment fonctionnait l’être humain dans sa forme la plus évolué. Avant de me ramener à des actions plus matérielles grâce entre autres choses à ce film: Demain, en m’offrant des éléments de réponses bien concrets. Comment faire évoluer l’humanité vers un niveau plus haut et plus beau ? 

« Demandes et tu recevras » était la grande vérité de ce voyage qui propulsait ma destinée vers une réalité ou des solutions magnifiques se présentaient à nous. 😉

Demain est la promesse que la vie humaine a de l’intérêt . C’est un de ces films qui donnent du sens à l’humanité, car si le but de l’être humain est de piller les richesses de la planète, mettre en esclavage ou dévorer une partie de la faune et de la flore et détruire le restant et faire travailler la plus grande partie de l’humanité pour le bon plaisir d’une toute petite partie de monstres sans têtes ni coeur, je pense que la direction idéologique qu’a prise l’humanité est la bonne et que sa disparition ne serait pas une grosse perte. Mais Demain nous re-centre sur notre vrai pouvoir de résoudre les problèmes, éliminer les conflits, vivre mieux, consommer mieux, vivre dans le respect et l’amour et construire une humanité en paix intérieurement et extérieurement. Toutes les solutions montrées dans ce film sont des évidences de bons sens et axées sur l’émergence du bien communs. Les seules questions a se poser sont: Pourquoi les politiciens et les personnes qui nous représentent ne sont pas allés vers ces solutions qui ne sont pas basés sur le profit immédiat ? Et comment amener l’humanité vers un monde qui ne verra pas sa disparition?

Les éléments de réponses nous sont montré avec une simplicité déconcertante: Les systèmes éducatifs construit autour du respect des uns et des autres et de la coopération des enfants entre eux et des enseignants. L’agriculture a taille humaine et coopérative sans poison et surtout plus intelligente. L’entreprise écologique et économiquement respectueuse de ses salariés et de son environnement. Les moyens de produire de l’énergie de manière propre, moderne et durable en polluant le moins possible. L’aménagement du territoire favorisant le bien vivre, le propre et l’économie d’énergie. Les projets urbains a taille humaine et respectueux de tous. Les monnaies locales non spéculatives qui font vivre avant tout l’économie d’une ville ou d’une région. Les décisions de groupes prisent en cercle et pas dans un système pyramidale. Et toutes ces solutions d’amours, paix, d’harmonies, de respects et de Bonheurs. Voilà les exemples des solutions que vous verrez dans le film Demain et tout ça a déjà commencé !

Alors calmons l’ego et devenons les acteurs de l’humanité de demain, des néo-humains et si vous n’avez pas encore vu le film Demain et bien dépêchez-vous d’y aller et on en reparle ! 😉

Merci a Cyril Dion et Mélanie Laurent ainsi qu’a toute leur équipe de nous avoir montré ceux qui créent le chemin de la vie belle pour tous. 😉

http://www.demain-lefilm.com/le-film

 

Pardon

pardon-neohumain
Imaginez que vous êtes une créature d’une grande capacité intellectuelle, d’une très grande sagesse et d’une capacité d’amour incommensurable. Quelqu’un qui serait capable d’accepter toutes critiques, tous jugements et toutes agressions verbales et physiques avec respect et écoute de celui qui projette sur vous ses craintes, ses doutes ou sa colère.
Imaginez que vous puissiez être l’un de ces êtres ascensionnés que l’on décrit dans toutes les grandes religions, ou à travers des grands moments de l’histoire, ou tous ces grands hommes ou femmes de paix décidèrent, dès leurs naissances ou à des moments clés de leurs vies de ne pas répondre de la violence par la violence.
Imaginez que vous ayez pris conscience que la violence du verbe ou des actes n’étaient à aucun moment de la vie une solution envisageable pour régler un quelconque problème. Parfois il y a des gens qui maltraitent d’autres personnes qui leur sont proches et pour qui ils devraient êtres infiniment plus patients mais parce qu’ils se sentent en supériorités, n’ont pas conscience de ce qu’ils devraient êtres envers eux.
Imaginez que ce que vous faite aux autres, vous le faite à vous-même.
Et bien sachez que toutes ces idées sont vraies et méritent votre attention.
Vous avez tous le potentiel d’un grand maître de sagesse, car vous êtes une conscience exceptionnelle relié à toutes les autres consciences dans l’inconscient collectif. Ce qui est un tout qui peut-être assimilé en termes de pensée ce que certains appellent dieu, la source, le grand tout, la grande conscience etc…
Le tout est d’en prendre conscience afin de re-devenir cet être qui n’a qu’un seul mode de pensé l’amour.
Ce qui est compliqué à résoudre et qui peut prendre toute une vie, voir ne jamais se produire de son existence toute entière, puisque notre vie on l’observe et on l’analyse a travers le prisme de l’ego. Et l’ego n’est que la vision de notre univers à travers des connaissances non validés par nous mêmes.
Tous les enfants qui naissent sont des maîtres ascensionnés, mais dès leurs arrivés au monde, le niveau culturel, économique et social dans lequel ils arrivent va commencer à conditionner leurs ego et formater leurs visions de leurs univers. Et si ils ne veulent pas être rejeté pas la société qui les a vu naître ils vont être obligé de laisser valider leurs expériences et leurs connaissances par cette même société et devenir de bonnes petites personnes bien conformes à leur société. Ils acquièrent des méthodes, des connaissances et des valeurs qui sont conformes au modèle dans lequel ils vivent, mais pas du sa-voir.
Le savoir c’est la vraie émancipation de l’être pas sa propre expérience et c’est grâce à cela qu’on arrive à se soustraire de l’irrationalité de notre société si imparfaite.
Comprenez bien que je ne jette pas le discrédit sur notre société (enfin un petit peu quand même mais bon 😉 ). Si vous ne pouvez vous séparer du jugement d’un acte à travers la vision des autres vous ne pourrez pas accéder à ce niveau, cette élévation ou vous n’avez plus de jugement que celui de votre coeur. Le niveau que vous aviez lorsque vous êtes né et que vous avez commencé à détruire à travers les actions des autres à votre égard. Le sujet est vaste mais la relation qui se construit avec les parents, les enseignants, les amis, les collègues, les personnes autour de vous, le système de gouvernance dans lequel vous vivez, toutes ces micros informations et intentions vont vous séparer de votre créature divine. Car se sont des ego qui vont vouloir prendre l’ascendant sur vous. En fait, je pense que tous les actes de pouvoir, même le plus infime, sont des actions délibérées de l’égo.
Mais il y a un outil, un mot magique qui peut vous permettre de retrouver votre état divin, si peu que vous puissiez avoir assez d’amour et de patience pour pouvoir l’appliquer dans tous les actes de votre vie.
Le pardon est une force incroyablement puissante pour vous élever au plus haut de votre être. Quand vous pardonnez réellement et profondément, vous accédez à la paix intérieur, celle de l’âme. Lorsqu’une émotion négative vous submerge, pardonnez là immédiatement à la personne qui vous la fait vivre, cela vous permettra de ne pas être dans le jugement et de pouvoir répondre à travers le prisme de l’amour. Ainsi vous pourrez aider la personne qui vous fait vivre cela et lui faire prendre conscience de son acte et c’est le meilleur acte que vous puissiez faire pour lui.
Je me souviens d’une anecdote qu’avait raconté un lama bouddhiste qui avait vécu durant quinze années avec un grand lama et ne l’avait jamais entendu dire le moindre mal de quelqu’un durant tout son temps ensemble. Cet être ascensionné était dans le pardon instantané et inconditionnel.
Vous avez quantité d’exemples d’actes d’amours dans les différents livres des religions qui font état de sagesse de pensée qui refusent le jugement. Le maître mot de toutes les grandes pensées de paix et d’harmonie c’est le pardon.
évidemment de pardonner un ennemi ne découle pas le fait de devenir son ami, mais de lui donner le respect qui lui est dû en tant qu’individu et celui qu’il sait vous devoir parce que  « ce que tu fais à l’autre tu le fais a toi-même ».
Et d’un ennemi tu peux par le respect faire qu’il devienne un adversaire. Et la nuance est grande !
Pardonner aux autres c’est s’aimer suffisamment pour ne se voir que par sa part divine.
Merci de m’avoir lu.
Christophe

Etre un Néo-humain

mandala 1-950px
Lorsque j’étais enfant, j’avais l’impression que j’arrivais à voir la vraie beauté des gens.
Je me souviens que lorsque je vivais a Bobigny, je devais avoir moins de sept ans, j’avais une image idéalisée de la maman d’une copine avec qui je jouais et qui habitait au dessus de chez nous.
Cette dame je la voyais jolie car il me semblait que sa gentillesse se dégageait d’elle comme si elle incarnait sa beauté intérieure.
Des années plus tard, lorsque je la revis, je me rendis compte qu’elle n’était effectivement pas aussi jolie physiquement que dans mon souvenir, en revanche il semblait bien qu’elle avait gardé l’émanation d’une douceur et d’une belle gentillesse incarnée.
La très grande timidité dont je souffrais étant enfant s’est manifesté très tôt si bien que je ne quittais jamais les « jupon de ma mère » . 🙂 Surtout lorsqu’il y avait des fêtes avec beaucoup de monde ou des réunions de familles.
Et tout au long de ma jeunesse ces moments de sensibilités extrêmes me déstabilisaient totalement. Lorsque l’on faisaient des visites de personnes qu’on ne voyaient pas souvent, ou l’on pouvait croiser des nouvelles têtes, ces moments de rencontres étaient de véritables challenges pour moi.
D’autant que de temps en temps, je  pouvais croiser une personne qui pouvait capter ce genre sentiment et qui jouait de cela et ce qui me désarmait totalement.
Cela ne fait pas si longtemps que j’ai pu faire l’analyse de ce genre de sensations qui ont ponctués ma vie et dont j’ai pu mettre les mots de sensibilité extrême dessus.
Ce que j’ai appris très récemment, c’est que c’était mon inconscient que me renvoyait ces situations pour me faire évoluer et tant que je n’avais pas réussi à les surmonter, il me les renvoyait indéfiniment. 😉
Maintenant je comprends tout, la très forte émotivité devant une situation très triste, que ce soit dans la vie comme a un enterrement ou devant des images insoutenables de détresses, ou même devant une situation très triste lorsque je regarde un film, l’écoute d’un musique ou d’une chanson admirablement interprétée, ou bien la vision d’une oeuvre artistique sublime au point d’avoir la chair de poule ou de verser une larme.
Toutes ces sensations sont des forces, pour accéder a un niveau d’humanité meilleur.
Elles s’intègrent a une belle énergie intérieur qui permet de s’ouvrir et de partager avec l’autre dans la compassion.
Ce que l’homme a énormément besoin actuellement, pour répondre a tout ce qu’il doit régler comme problèmes existentiels.
Ce que l’humanité a du mal à comprendre c’est que la compétition n’est pas la seul fin pour devenir quelqu’un et que notre société n’a fait que détruire son habitat naturel en suivant ces préceptes.
La manipulations des plus riches ainsi que les dirigeants n’ont fait qu’accentuer ces situations qui ont occultés les vrais pouvoirs en ramenant tout à la matérialité. 😦
Il est un fait que l’humanité a eu besoin d’une certaine forme de  matérialité pour pouvoir atteindre ce niveau d’évolution global et ainsi se rendre compte qu’il était une créature hautement spirituelle. Mais en même temps le matérialisme l’a totalement submergé à travers l’appât du gain.
Le partage avec l’autre, qu’il soit plus « riche » ou plus « pauvre » que nous, est le grand pouvoir de l’humanité et le seul moyen pour accomplir notre meilleur destin.
L’homme le plus riche du monde peut vite comprendre qu’il ne l’est pas, lorsqu’il rencontre une personne dont le système de pensé n’est pas basé sur la richesse matérielle, mais la vraie richesse intérieur.
Le seul point commun que ces deux personnes ont, c’est peut-être qu’ils  ont su demander les choses qu’ils ont a leur inconscient, cet être supérieur qui dirige toute leur vie.
Mais nous savons tous au fond de notre coeur que celui qui possède la richesse matérielle n’est heureux qu’en apparence. Et que ce qu’il recherche, c’est ce que l’autre possède.
Le chemin qu’il doit arpenter pour obtenir la richesse intérieur parait simple et désuet; donner de l’amour aux autres et de l’intérêt, c’est tellement facile. Mais le donner sans rien demander en retour, c’est ça le vrai travail qu’il faut entreprendre pour commencer à sentir la vraie personne qui vibre en nous.
Le chemin du bonheur et de l’accomplissement ressemblerait plutôt a cela, plutôt que de posséder ce que l’autre a.
Ce que certains appellent l’alignement, c’est ça.
Se libérer des contraintes émotionnelles que nous bombarde notre ego, c’est accéder au bonheur. 😉
Notre ego nous a permis de nous défaire de la situation inconfortable de la survie, pour nous amener vers l’abondance. Mais le système s’est un peu enrayé au point de créer des déséquilibres fondamentaux qui risque de créer la destruction de la civilisation humaine. L’égo de la pensée globale qui régit l’évolution de la société humaine a éliminé de l’équation l’amour, Le vrai celui qui ne demande rien et qui donne sans arrière pensée.
Ce que les humains les plus riches croient prendre pour de l’amour, n’est que du désir et les deux n’ont strictement rien à voir.
Le désir c’est posséder l’autre, et pas l’aimer. C’est un sentiment très égoïste, tandis que l’amour c’est respecter l’autre pour ce qu’il est; nous même.
Tout ce que l’on fait a l’autre, on le fait a sois-même, puisque l’image que cela nous renvoie c’est de la culpabilité ou de la haine quand on lui fait subir un malheur, ou du plaisir et du bonheur lorsqu’on lui offre notre aide ou du bonheur.
Comprendre cela c’est comprendre tout, et cette personne qui commence à comprendre ces choses sont ce que j’ai appelé le néo-humain. Bien sûr il y a quantité de personnes qui ont pris conscience de ce pouvoir par le passé, mais ils pouvaient souvent agir qu’au niveau local et ils étaient beaucoup moins nombreux que maintenant.
je pense que les étapes qui ont permis cette émergence plus importante de ces néo-humains, c’est dans une première partie l’accession plus généralisé vers la lecture et l’écriture a travers l’école, puis la convergence des liens et des connaissances que propose internet et qui offre une vraie opportunité aux humains d’accéder a ce stade de conscience.
J’aurais l’occasion de revenir sur les différentes idées que j’ai proposé ici au fil de mon blog, mais ce que je voulais dire là, dans cette présentation, c’est que les néo-humains sont la transition.
On dit souvent que de la fange naît une belle fleur.
Et il a fallu voir l’humanité piller toutes les richesses de la terre et des mers. Maltraiter les animaux et leurs propres congénères. Devenir des êtres abominables et sans vergogne, pour voir arriver une nouvelle population d’humain qui aurons la tache de réveiller les consciences de ces humains devenu des monstres.
Les anciennes civilisations nous ont laissé des informations essentiels à travers des monuments et des écrits.
Certains vestiges ont été détruits, d’autres nous sont caché par les ego les plus démesurés.
Mais heureusement demeurent certains de ces vestiges que l’ont ne peut pas cacher et surtout ceux qui sont en chacun d’entre nous et qu’il faut réactiver.
Il convient de les décrypter et de les raviver pour que l’humanité devienne Magnifiquement merveilleuse. 🙂 ❤
C’est pour cela que je vais consacrer du temps sur ce blog afin d’apporter la lumière sur les personnes qui montrent ces choses.
Ces néo-humains sont le potentiel illimité de cette belle humanité que l’on veut voir venir.
Nous savons tous que le déséquilibre est important et que le bonheur n’est pas d’enrichir matériellement son prochain, mais de lui montrer une voie plus simple et plus belle et sûrement plus spirituelle pour s’accomplir.
Christophe