Archives du mot-clé monde

Tout est illusion.

Tu es,

et tu crées ta caverne, ton monde, ton temple.

Il est d’or et de diamants, si tu aimes leurs brillances.

De paix et de natures, si tu aimes l’abondance.

De joies et d’enfants, si tu aimes le partage et l’émergence. 

Et, il est combats et victoires, si tu aimes la persistance des doutes et des peurs.

Acceptes de créer ta réalité comme tu l’entends dans le son unique de l’uni vers.
Mais ne demande pas à ton monde de t’offrir autre chose que ce que tu es,

car il est et restera l’unique reflet de ce que tu crées de tout tes instants:

Toi.

Le printemps de l’éveil.

Les peurs ne sont là que pour nous révéler à quel point nous sommes de belles et grandes personnes.

Je nous propose d’en prendre conscience maintenant. Devenons simplement nous-même et acceptons les peurs comme des informations dans nos schémas de pensées, et simplement cela.

La questions simple à comprendre est: A quoi sert cette peur qui me vient ? Qu’est-ce qu’elle cherche à nourrir en moi ?

Lorsque nous avons la réponse, cette peur peut disparaitre et vous re-proposer la sérénité le plus longtemps possible jusque la prochaine.

Les peurs des autres qui sont en fait les nôtres, ne sont que des manipulations de notre mental supérieur afin de nous faire entrer dans des états de consciences plus élevés. Ceci nous permet de trouver le chemin de nous en débarrasser. Mais il y a un vrai travail émotionnel à faire, car si nous réglons ces peurs par plus de protections, nous allons simplement monter le niveau d’intensité lors de la prochaine secousse.

Voici quelques moyens influents de régler ces peurs sur le plan mental et émotionnel.

Ce qu’il faut conscientiser lors d’une peur:

Ce qu’est un être humain par nature (tout ce qui peut nous venir en tête de négatif à cet instant, ne sont que des peurs que nous avons créés dans notre réalité.) Car en fait.

Nous, être humain, sommes équilibre et rationalité.

Nous sommes juste et bienveillant.

Nous sommes bon et avons le sens moral.

Il n’y a que les peurs qui peuvent polluer ces états d’êtres et rien d’autre.

Lorsque nous critiquons une personne dans notre champs de conscience, c’est pour nous faire intégrer en nous ce que nous ferons subir aux autres.

Ne le faisons plus. 

Exemples:

Lorsque nous disons que le monde est injuste parce que les riches sont des personnes mauvaises qui s’accaparent toute la richesse, nous entrons simplement dans la peur ne de pouvoir partager toutes nos propres richesses personnelles ou matérielles.

L’unique richesse est dans le partage. Car quand nous partageons avec les autres, nous sommes toujours dans le cercle du partage, et donc nous sommes riche aussi. 

Lorsque nous disons que les autres ne font pas ce qu’il faut faire et que ce n’est pas juste, comme par exemple rester chez soi lors du confinement du « printemps de l’éveil » . Notre désir d’évasion est si grand que c’est par les autres que l’action se crée. Le confinement n’est pas vraiment dans nos valeurs profondes, car nous sommes emprunt de liberté qui se concrétise par les autres et parfois par nous-même ( pour toujours de très bonnes raisons 🙂 )

Nous avons simplement peur de voir notre futur disparaitre à cause des autres, alors que les autres c’est nous, et que ce qu’il se passe aujourd’hui, nous l’avons souhaité du plus profond de notre être, alors…

…accueillons la manière que prend ce changement pour venir se concrétiser dans notre réalité.

Ce passage où les personnes allaient entrer en communion avec le bien de tous, nous l’aimons.

Cela nous demande un grand travail intérieur et c’est pour cela que nous sommes confinés. C’est parce que nous avons besoins de rassembler tout notre être dans une expérience de conscience, afin d’évoluer.

La marche est haute, mais à notre portée.

La peur d’un monde plus juste où tout est repensé, est une peur légitime et il nous faut accepter tout ces états d’êtres extérieurs pour pouvoir les intégrer en nous. Toutes les visions des autres, je n’y adhère pas forcément, mais je les accepte.

Je ne veux pas être trop long et si vous souhaitez plus de détail sur comment le vivre plus sereinement, je vous propose de me contacter.

conscientisé et écrit le 31 Mars 2020. 

Merci,
Chris. 

L'ère de Cristal.

Il est des temps nouveaux ou l’ancien doit disparaître afin de laisser place à une époque résolue.

Une époque ou l’humain en tant qu’être unifié, sera au coeur de son histoire, et plus un outil de son évolution mécaniste.

Le moment où l’amour sera privilégié entre les êtres et plus une nécessité à subvenir aux besoins.

Quand le masculin doit prendre son pouvoir bienveillant de protection de tous et d’écoute de ses sentiments.

Et le féminin doit répondre à l’appel du coeur pour répandre toute la maitrise de son amour et ne plus lutter contre des querelles stériles.

Revenir en priorité à soi et apprendre des autres et de soi-même sans jugement, ni punition. S’aimer infiniment.

La vibration ne notre mère, élève les coeurs et ouvre l’oeil intérieur qui guide l’être et reçoit les messages de ses parts plus élevés.

Elle accorde les règnes et associe les binômes entres eux. Enfin !

Ces flammes, comme des lumières en communions. Dans ces moments, le temps est l’espace et tout est possible.

Tout est capable d’exister. Aies confiance en ceux que tu aimes au delà des époques. 

Il n’y a plus de doute quand deux êtres ne font plus qu’un et se retrouvent réunis à jamais.

Sa chanson danse en l’autre et les paroles de l’autre riment avec ses chants, en unité féconde d’amour.

Tu n’es pas seul à avoir peur, mais c’est l’unique chemin qu’il te faut prendre pour vivre un bonheur véritable.

C’est le chemin de Cristal. Celui de la grande chanson d’amour uni-vers-elle.

Auparavant la peur régissait tout, car l’homme ne savait pas qui il était ou ce qu’il était vraiment . Mais maintenant il le sait. Et son âme résonne avec l’ère de Cristal.

L’amour est l’unique force qui régit l’univers, il est bâtit autour de la magie du 8. Le magnétisme.

Lorsque tu le comprends, tu sais comment il faut accorder ton instrument et lui laisser prendre les belles décisions.

Il n’y a qu’un instrument en nous et c’est le coeur. Alors libères-toi de tes souffrances car l’amour ne souffre jamais. Il est la force qui uni tout.

Choisis d’aimer ton prochain, car il est toi et tu es lui. Il n’y a personne d’autre que toi.

Le gouvernant c’est toi et le virus aussi. Le vieillard c’est toi et l’enfant aussi. Le docteur, le chauffeur, le magasinier et le confiné, tous sont toi.

Ne le disculpe pas de ton amour, car de la moindre petite entité mono-cellulaire jusqu’a plus vaste entité en devenir, tout est toi et tu es juste.

Chéries-les tous et ne les juges pas car ils tiennent leurs rôles et c’est toi qui leur dicte, avec tes pensées et tes tourments. Alors vibre haut.

– Et lorsque ces flammes enfin seront réunis –

– Le cristal brillera et chantera la plus belle des mélodies d’amour. –

– L’équilibre parfait de toute éternité comme une vibration en harmonie et réunie, enfin. –

transmit le 24 mars 2020.

merci de m’avoir lu,

Chris. 🙂

l'ère-de-cristal-néo-humain

Nous entrons dans ce nouveau monde.

Ce message est très engagé spirituellement et donc ne touchera pas forcément tout les coeurs à cet instant, mais il est surtout là pour rassurer.

D’abord rassurer l’ensemble des personnes qui ont commencées un chemin de prise de conscience sur la situation d’ensemble de notre monde.

Penser que le monde est pire maintenant qu’il n’était avant est une erreur que l’on peut assez aisément faire lorsque l’on ne mesure pas l’évolution de l’aventure humaine et celle de notre planète. Le monde est bien meilleur à vivre maintenant car il est en constante évolution.

Mais maintenant nous connaissons les conditions de vies de l’ensemble des êtres qui évoluent autour de nous. Grace aux réseaux sociaux, il est très difficile de censurer le savoir et la connaissance (ce qui est inné).

Pour autant maintenant et en connaissance de cause, il est totalement inexcusable de ne pas agir pour le bien de tous et de tout.

En tant qu’êtres humains, nous sommes en charge de la conscience planétaire, il est de notre devoir de changer nos modèles afin qu’ils soient plus efficaces.

Mais pas pour enrichir de petits groupes d’êtres avides, mais de le faire pour l’ensemble, la connaissance générale, la conscience commune et reconnaitre en chacun d’être une part de nous-même.

Ensuite rassurer tous ceux qui n’ont pas encore perçus ce qui vient, et sont directements impactés par ce qui se produit actuellement: La monté d’énergie vibratoire de la conscience commune.

N’ayez pas peur de l’avenir et embrassez-le avec fierté, audace et amour.

Ce qui vient va nous permettre de vivre ce que nous souhaitons et de quitter les prisons mentales dans lesquelles nous nous étions enfermés.

Tout est en nous, il suffit de nous écouter. Alors prenons un temps d’arrêt pour nous écouter. Tendons l’oreille à notre petite voix intérieur qui nous guide et nous offre des solutions.

Et si certains n’y arrivent pas, qu’ils se fassent aider, ils trouveront parmi ceux qui sont présent, certains aptes à les aider à se dévoiler à eux-même.

Le monde qui vient ne sera plus jamais comme avant, soyons-en sûr. Il va a ce point changer qu’il sera plus beau que nos rêves les plus ambiteux.

Alors face a ceux qui ont peur, soyons indulgent comme des parents aimants et rassurons, protégeons et aimons.

Nous sommes à la veille d’un nouveau monde qui va nous élever et ce n’est pas la fin. C’est justement le début.

merci de m’avoir lu,

et si vous souhaiter me contacter pour en discuter, je suis là:

neo-humain@gmx.fr ou par message à la suite de ce post.

Chris, le 14 Mars 2020.

L’enfant qui voulu sauver le monde.

La violence nous cerne, impunément. Dans une frivolité débridée et souvent ignoré sur bien des plans et des concepts.  inéluctablement la violence nous enserre dans un étau d’inconscience à travers des jalousies, des fausses idées, des contradictions et de la stupidité. Mais ce que nous ne savons souvent pas, c’est qu’à chaque fois que nous utilisons cet outil, nous nous apprêtons à aussitôt recevoir une contre-partie de force égale à ce que nous avons envoyé. C’est ainsi que fonctionne l’univers. Toute action produit une réaction et c’est un concept que nous devons maîtriser à l’avenir si nous ne voulons pas vivre des moments peu reluisant et perpétuer ainsi le mal qui ronge l’humanité depuis si longtemps.

Les actes de violences ponctuent les grands moments de notre humanité et nous ont bien souvent accaparé au mépris de l’évolution. Les Guerres de territoires puis de religions et de l’énergie ont jalonné notre identité d’être humain au mépris de notre révolution de la pensée. Mais pourquoi tant de violence?

La thématique principale des dominants de notre humanité était de garder le pouvoir, et je me suis exprimé dans un article (ref: A propos des manifestations de la fin de l’année 2018. )  sur ma vision des dominants de nos sociétés qui se caractérisent par un petit profil psychologique bien précis d’individus prédateurs qui instaurent des règles terrifiantes à l’ensemble de notre belle humanité pour ce simple fait de garder le pouvoir. Je ne suis bien évidemment pas le seul à faire ce constat et de grands penseurs et érudits humanistes ont déjà repéré cette absurdité pour essayer de sortir les citoyens de cet engrenage néfaste à l’ensemble, mais en vain.

La violence physique était, et est encore dans certain cas, le moyen le plus simple pour s’accaparer le pouvoir. Nous ne pouvons oublier notre 20 ième siècle et ses deux grandes guerres fratricides, mis en place par les plus terrifiants politiciens afin de garder le contrôle et le pouvoir sur les peuples. Ces événements terribles sont plutôt bien documentés et sont peu censuré par les leaders souvent par fierté, car ils sont synonymes d’ordre et de chaos. Mais je peux vous assurer que dans un futur proche, tous ces événements à la gloire de la bêtise humaine feront l’objet de vifs critiques et ne seront plus les portes drapeaux de notre évolution. A l’instar de la manière dont on élève et assassine en tout impunité les animaux d’élevages ou encore ceux qui nous servent pour l’expérimentation ou pour la production de cosmétiques et de produits d’habillement de luxe, nous cacheront la cruauté de notre passé guerrier.

Heureusement nous sommes entrés dans une nouvelle époque de notre humanité qui, grâce à l’accès généralisé au lettrisme et à la pensée, a pu s’émanciper de ces visions manichéennes et ainsi pouvoir préparer l’arrivée de la conscience généralisée. Ainsi inciter les peuple à entrer en guerre serait bien plus compliqué et demandera des ressources bien plus importantes que par le passé et c’est tant mieux. Soyons néanmoins vigilants et  sensible, car pour autant, les moyens pourraient être mis en oeuvre par certains individus sans scrupules et sans vergogne, avides d’obtenir encore plus de pouvoir et d’argent.

De nouvelles formes de violences.

L’évolution de la violence vers une forme plus aboutit et bien plus psychologique, à vu le jour à la fin de la dernière grande guerre. Cette violence plus émotionnelle fût développé à partir des expériences produites par les ingénieurs Nazi de l’ancienne Allemagne, et récupéré par les camps de toutes les grandes nations.  Ces travaux ont pu servir à la mise en place des outils psychologiques plus puissants et plus sournois qu’auparavant qui sévissent aujourd’hui.

En effet la violence psychologique et verbale nous parvient sous les traits de la médiatisation généralisée et de la mondialisation pour nous manipuler afin de prendre le contrôle sur nos pulsions de vies et d’amours et en faire des pulsions d’achats et de dépendances aux produits. L’invention de la propagande par les Nazis et du marketing moderne par le neveu de Sigmund Freud, Edward Bernays en sont des outils fondateurs, utilisé de manière omniprésente aujourd’hui dans les médias afin de vendre. Je sais que je peux être critiqué sur ce sujet, par ma vision un peu excessive. Que l’on m’enverrait au visage des arguments comme la liberté d’expression ou de la liberté même, mais aujourd’hui la liberté d’un petit nombre opprime la majorité des peuples, tant l’outil du consumérisme est violent et puissant. Faire preuve de rationalité dans ce domaine parait presque impossible tant nos modes de vies occidentaux y sont impliqué.

Le conditionnement par la peur est notre quotidien et même la plus anodine des situations comme le « qu’en dira-t-on ? »,  peut nous voir basculer du mauvais côté de l’histoire. La peur fait vendre et les gérants de ce monde qui ne sont par ailleurs que des grands commerçants en connaissent strictement les règles, car elles en ont fait le succès de leurs entreprises. Ainsi la publicité se place entre deux faits divers proches de chez nous et c’est le succès des ventes assurés.

Ces violences détruisent de l’intérieur les individus pour en faire des zombies aliéné au système commercial et de bons petits consommateurs prêts à tout pour avoir leur produit, même si il faut en venir aux mains , voir pire. Nos sociétés humaines et particulièrement en occident ont énormément de malheurs et de sang sur les mains par peur du lendemain ou du manque, et je dirais qu’il n’y a pas, aujourd’hui de produit ou d’énergie que l’on utilise, qui ne soit pas souillé par le malheur ou la mort de quelqu’un ou d’un être vivant, et si nous voulons perdurer sur cette belle planète, il me semble qu’il va falloir changer ces choses en profondeur.

éradiquer la violence pourquoi faire ?

L’identification des systèmes de violences dans notre humanité est déjà un travail essentiel car parfois les personnes qui le subissent n’en sont pas conscientes.

Des petites choses anodines comme des regards, des mots, des attitudes ou  des gestes, même s’ils ne vont pas jusqu’au bout ne sont pas moins que des attitudes stressantes qui constituent une violence quotidienne omniprésente. La colère en est la caractéristique la plus simplement reconnaissable. Il n’y a pas de colère bonne ou salvatrice et toute construction bâtit sur une colère, ne sera qu’une oeuvre fragile et éphémère. Entendez bien que je ne suis pas une personne sans colère, mais c’est un travail de tous les instants de pouvoir la transmuter en du positif pour les autres et donc pour moi-même, et j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir pour devenir « un sage ». Pour autant, croyez-moi, c’est mon but et ce devrait être le but de toutes sociétés modernes.

Le déversement de violence et de fausse moralité dans les médias de manière générale, est à identifier, et devrait faire l’objet d’un travail soutenu et méthodique dans l’éradication de la violence journalière. La stigmatisation par les médias de la différence dans le but de moquerie ou de dénonciation et sans en faire l’analyse; de faire l’apologie des actes de violences autour de nous ou dans le monde pour faire simplement de l’information et sans en rechercher les véritables causes; mettre en avant les envies au même niveau que les besoins dans la résolution des problèmes de nos sociétés. Tous ces points devront faire l’objet d’un travail de remise en question de nos systèmes de moralités.

La conscience des dégâts de nos commémorations du passé et de nos idoles, qu’elles soient religieuses où consuméristes, ainsi que la dénonciation de nos outils de concentration de l’énergie humaine autour de la possession et du commerce sera le grand enjeu de l’humanité de demain.

Le seul et unique moyen d’éradiquer la violence et d’installer la paix et l’harmonie pour tous les peuples de la terre, sera dans l’entraide foncièrement inconditionnelle. Et tant qu’on entendra des gens lutter contre les inégalités tout en prenant des mesures contraires à ces paroles, nous ne sortirons pas de l’obscurantisme du matérialisme.

Travailler sur les blessures psychologiques de bases de nos sociétés sera le grand enjeu de notre futur et demandera une très grande patience et écoute. Les blessures d’abandon, d’injustice vont sûrement accaparer les systèmes de demain afin de se défaire de nos vices de fonctionnement et nous rendre beaucoup plus humaniste.

J’aime bien ce film  » un monde meilleur » ( 2000, de Mimi Leder) dans lequel un jeune garçon de 11 ans trouve une idée pour améliorer le monde en aidant  trois personnes à régler un problème récurrent dans leur vie, et qu’il doivent ensuite « passer le relais » (comme le dit le jeune héros), à leurs tours, et aider trois autres personnes, comme une chaîne de l’entraide et de la compassion. Un film prophétique à l’aube de l’an 2000 et je crois que c’est avec des outils comme celui là qu’on pourra vraiment faire évoluer notre société humaine.

le 12 decembre 2018, merci 🙂

 

Pourquoi la cuillère n’existe pas.

la cuillère n'existe pas- Matrix
Ce très court article se propose d’exprimer l’interprétation que j’ai pu faire de la fameuse scène de « la cuillère » dans le film Matrix sorti en 1999, qui est une oeuvre culte pour moi, tant les messages qui y sont délivré nous offre une vision un peu plus élargie de notre réalité.
il est évident que ce film nous propose une vision plus subtile de la caverne de Platon, y intégrant le cours ésotérique du grand philosophe. C’est quelque chose que je répète assez souvent, mais les grands philosophes Grecs dispensaient très souvent deux cours. Un cours exotérique dit « classique » et un cours ésotérique, offrant une vision plus large de notre réalité, plus enclin à l’immatériel et la vision plus large de l’être.
La scène du film est très intéressante dans son ensemble car elle aborde une vision assez concrète et très rationnel de la réalité en la maquillant d’ésotérisme, avec cet enfant habillé en moine bouddhiste, qui tord une cuillère par la pensé.
Le message en l’occurence pour moi n’est pas un message ésotérique sur la réalité matérielle ou immatérielle de la matière, mais propose bel et bien à Néo, le héros de l’histoire, l’incarnation de l’être, vivant une expérience dans la matière, de changer d’angle, de point de vue.
Par cette phrase: «  N’essaies pas de tordre la cuillère ! Essaye juste de faire éclater la vérité. La cuillère n’existe pas ! »
L’enfant démontre qu’il a tout compris sur la réalité de notre monde et que tout ce système ne repose sur rien et donc n’existe pas. Dormir, puis se lever et manger, et aller Produire; travailler, rentrer, faire et élever des enfants, manger et se coucher pour recommencer jours après jours n’a aucun sens.
L’enfant, notre futur, nous propose à travers Néo, de changer de point de vue sur la vie et de faire valoir notre droit à être et plus à faire. Il nous propose d’accéder à la vie. à devenir véritablement soi et faire ce que l’on veut vraiment faire dans la vie et pas de faire ce que l’on doit faire.
Pensez-y. Si chaque personne était vraiment à sa place dans la vie quel monde magnifique on aurait. Cela demande une grande ouverture d’esprit et je ne vous demande pas de poser un jugement trop concret sur mon idée, mais d’entrevoir une société plus humaine et sage et moins basée sur la production et le  » plein emploi ». Nous sommes tous utiles a notre manière.
je vous joins le lien de l’extrait sur youtube et je remercie la chaîne  Néophéuss pour nous proposer ces scènes de films très intéressantes.
merci de m’avoir lu.
Christophe le 11 octobre 2018.

2018, année associative.

 

Nous entrons dans une nouvelle année sous le signe de l’association et les relations dans cette nouvelle ère de la conscience. L’année 2018 est « LA » grande année qui propulse l’ère de la conscience à un nouveau niveau. On creuse plus loin dans les connaissances grâce aux rencontres des uns avec les autres ou l’on croise les infos et les données recueillies depuis ces 5 ou 6 années précédentes.
On se connecte et on s’associe pour porter le niveau de l’humanité bien plus haut: Celui d’une nouvelle conscience globale.
Ce que certain appellent le nouveau monde, sort de l’ombre d’où on essayait de le cantonner pour le laisser briller dans une lumière plus juste et personne ne pourra empêcher cela d’arriver.
Nous n’allons pas nous morfondre dans les méandres des mauvaises nouvelles, mais utiliser toutes ces connaissances apprises tous les jours pour éliminer les problèmes de manières intuitives et perspicaces.

Je vous remercie tous dors et déjà de faire partie de cette réalité si belle de promesse d’un monde plus beau et vous souhaite donc une merveilleuse année 2018 😉

Christophe, le 1er janvier 2018.