Tous les articles par lerectifieur

Digital creator, Illustration, webdesign and digital painting.

l’evolution en un claquement de doigt

Avenger: Endgame.

A sa sortie en salle de cinéma, je suis allé voir Avengers: EndGame. Ce dernier volet de la grande saga, d’une première vision cinématographique des héros des comics Américain Marvel semble être une réussite. Les métaphores sont conséquentes dans ce film, qu’elles soient conscientes ou pas, mais j’aimerais souligner un aspect qui ne saute pas nécessairement aux yeux de prime abord , et qui est l’intégration du tarot dans cet épisode des Avengers sur grand écran. La vision Stan Lee aurait-elle un coté ésotérique, voulu ? Et pourquoi ?

Pour la petite histoire, les comics Marvel comprenant tous les super-héros de la saga que l’on a pu suivre durant les 22 films que clôture Avengers: Endgame, furent crée par le scénariste Américain Stan Lee et principalement, les dessinateurs Jack Kirby et Steve Ditko.

Le décès de Stan Lee, intervenant au moment de la fin de la création de ce Avengers: Endgame (fin de partie de jeu), quelques mois avant sa sortie, on peut imaginer que le grand scénariste et co-créateur de cet univers de super-héros à atteint son but: nous offrir une vision complète de son oeuvre au cinéma, comme probablement un rêve d’enfant.

22 films, comme les 22 lames du tarot !! Etonnamment ou non, l’achèvement sur la 22ième carte: Le mat qui est la lame de l’inconscient, de l’irrationnel, de l’inconnu, et qui ouvre à l’évolution ou à l’envers à la destruction et à la folie, se pose parfaitement bien sur cette vision très complète et ésotérique de la vie de ces héros vengeurs que sont ces Avengers. Le Mat se propose de tomber dans la folie ou de quitter la partie d’où le nom du film Endgame (fin de partie).

Dans l’épisode précédent, Avengers infinity war, Thanos, le grand méchant de l’histoire détruit la moitié de tout le vivant dans l’univers et donc la moitié de notre humanité sur terre, en un claquement de doigt grâce à un gant magique, après une bataille acharné des héros de l’humanité contre les hordes du terrible destructeur. il s’agit dans la chronologie du 19ième film, celui de la 19ième lame tu tarot, le soleil qui symbolise la réussite, je jugement claire, la lumière et l’abondance. Et c’est ce que propose Thanos, d’une certaine manière, mettre de l’ordre et rétablir l’abondance, l’équilibre, la lumière, même si c’est en détruisant la moitié de toute vie dans l’univers, comme un rééquilibrage des choses. Cette vision ne peut être acceptable au yeux des Avengers, qui sont surtout la pour venger le monde et perpétuer un système, qui même si il est défaillant, doit perdurer. Et cette vision est vraiment prégnante dans le début de Avenger: Endgame, ou l’on voit qu’une partie des héros, ont tournés la page et avancés, alors que d’autres n’ont pas acceptés leur destin et vivent dans le déni de la nouvelle situation qui leur est proposé. Car le grand ennemi, Thanos, ayant accompli son oeuvre, disparait, afin de laisser l’Univers (l’humanité dans la vision ésotérique) continuer son évolution.

Thanos s’apprêtant à utiliser le gant d’infinité

Comprenez bien que je ne juge pas. je ne fais que mettre en exergue une vision qui me semblait évidente.

Ainsi le grand patron des Avengers, Tony Stark qui est l’incarnation de l’homme dans son évolution transhumaniste, puisqu’il est Iron Man, l’homme évolué par la machine. Il a lui, fait son deuil, et s’est reconstruit en modifiant de manière importante son mode de vie. Il met de côté son costume de Iron Man et vit de manière plus simple, même si la technologie qui l’entoure est présente, pour autant elle est plus discrète, et gardent le rang d’outils. Les autres héros qui n’ont pas disparus dans la grande division, ont plus de mal à vivre ces nouvelles aventures sans combats. Ils cherchent un but qu’ils vont trouver afin de restaurer leur monde tel qu’il était, récupérant leur super ennemi Thanos, et ce grâce évidemment à Tony Stark le héros.

Et c’est là que j’ai compris l’importante de ce personnage qui démarre la saga avec le premier Iron Man. Il est l’être, le masculin sacré de l’égo. Celui qui vit l’aventure de manière personnelle, et qui tire les cartes du tarot. Il combat la mort et la destruction incarné par Thanos (Thanatos) et il est normal que ce soit par lui que se clôture cette 22ième aventure, l’achèvement du grand combat par la technologie, la sienne. En créant un autre gant d’infinité sur son armure, afin de pouvoir utiliser les fameuses pierres du pouvoir, il se propose de pouvoir maitriser son destin par sa propre technologie, en un claquement de doigt.

Tony stark qui claque des doigts afin de restaurer le monde.

Ce qu’il fait évidemment, et avec cela, il quitte le monde de la matière, laissant derrière lui, ses héros intérieures, son amour, sa descendance et ses idéaux peut-être inachevés.

Le discours final que Tony Stark nous propose à la fin du film de me laisse penser qu’en claquant des doigts afin de restaurer sa justice, il a peut-être été plus loin que de demander la destruction de Thanos et de ses armés. J’espère même qu’il a offert à l’humanité futur l’éradication de la guerre dans le monde ou l’univers, comme il dit si bien.

J’espère qu’il aura laissé à sa descendance un univers ou les combats héroïques ne sont plus et que l’avenir se construit dans le respect et l’amour de son prochain. Car je le répèterais probablement toute ma vie:

L’autre c’est nous, et ce que l’on fait aux autres on le fait à nous-même.

Chaque super héros de l’aventure est une part de nous-même, de notre humanité et je vous laisserais deviner ce que peut représenter pour moi le personnage de Natasha Romanoff alias Black Widow dans le film.

je vous laisse avec le discours final de Tony Stark (malheureusement en anglais sur youtube, mais peut-être apparaitra-t-il en Français après la sortie de mon petit article), qui sonne comme celui qu’aurait pu écrire Stan Lee avant de s’en aller vers l’au-delà. Comme l’enterrement de Tony à la fin du film semble être un superbe hommage à ce créateur génial que fût Stan. Merci à lui pour nous avoir offert le phénomène Marvel.

Discours final de Tony Stark dans Avenger: Endgame.

je vous joins le discours traduit:

 » Tout le monde a envi d’un happy end, non ?

Mais ça ne fini pas toujours comme ça…

… Cette fois peut-être.

J’espère que si tu écoutes ça, ce sera pour une célébration.

J’espère que des familles seront réunis.

j’espère qu’on aura réussi et qu’on aura restauré cette planète dans une version à peu près normale. Si tant est qu’elle ai jamais été normale.

Mais quel monde, quel univers peut-on ?

Si tu m’avais dit il y a dix ans que nous n’étions pas seuls, enfin je veux dire à ce point là, ça ne m’aurait pas surpris, mais qui s’en serait douté, de la dimension épique des forces des ténèbres et de la lumière qu’on rencontreraient. Et pour le meilleur ou pour le pire, c’est la réalité dans laquelle Morgan (Sa fille) va devoir se débrouiller pour grandir.

C’est un truc de héros, la fin fait partie du voyage. 

Je t’aime plus que trois fois mille.« 

l’image du mat vient du site: http://heimdayeldesign.blogspot.com/2012/03/tarot-la-lune-et-le-mat.html

merci à Heimdayel 😉

Les autres images proviennent du film Avengers: Endgame et Avengers: Infinity War. Merci à tous ceux qui ont travaillés sur ces films 😉

Merci de m’avoir lu, Chris.

Publicités

La vie des dieux est à notre portée.

Energen-I_wordpress-part_1

1. Polarité.

Toutes les évolutions humaines petites ou grandes, et toutes les technologiques devraient naître du sentiment d’optimisme. C’est d’ailleurs très souvent le cas, et n’en doutez pas une seconde. Mais parfois par le non respect de cette fondamentale et des besoins de chacun, la peur peut venir entraver la bonne marche de l’évolution et venir imposer son éternelle quête de sécurité. C’est un long travail sur soi que s’est efforcé de vivre notre humanité en tentant d’éliminer les peurs contraignantes et aliénantes et fort est le constat qu’il reste un long chemin, même très long  à parcourir encore.

Pour moi, on ne doit et ne devrait pas créer de grandes choses qui naîtraient à partir des sentiments totalement liés à la négativité, la peur ou à la déprime, ce que l’on peut nommer la vibration de basse fréquence de notre esprit. Ainsi l’écoute de chacun devrait être le besoin premier dans l’élaboration des nouvelles choses qui composent la vie d’une société humaine civilisée. Ecouter c’est faire valoir les droits de chacun, et chaque écoute est un premier pas vers la conscience de tous.

Néanmoins l’aspect duel qui caractérise tout dans l’univers, le principe du Yin et du Yang, pourrait laisser croire à une majorité de  personnes que tout pourrait être bâti suivant l’une des deux polarités sans conséquences sur eux, leurs proches, voir sur l’humanité.

Mais ces personnes se trompent, et d’ailleurs se sont souvent des personnes qui en vérité n’adhèrent pas au principe énergétique du Yin et Du Yang. Ils entrent en communion avec leurs doutes et leurs peurs profondes, ces outils qui ont bâti notre Société dite civilisé et moderne.

Mal comprises d’ailleurs, Ces deux pôlarités qui régissent l’univers, sont les deux faces d’une forme unique d’énergie qui est tout simplement l’attraction répulsion que constitue l’amour. Je sais que ces principes ont été bien connus par un passé très lointains, puis délaissé par un grand nombre d’êtres humains et particulièrement en occident, mais l’époque d’une nouvelle ère de conscience remplit son rôle et ces connaissances ésotériques vont reprendre tout leurs sens dans les années et siècles à venir. Tout est parfait. 😉

Cette force, l’amour, est une lumière qui éclaire toutes nos lanternes et toute la création, mais qui demande à être libéré de tout jugement afin d’illuminer l’humain d’une grande sagesse.

Quelques principes à se représenter sont les suivants: Le bien et le mal, le plus et le moins des atomes, le blanc et le noir, etc… sont les fonctions obligatoires et inébranlables de l’équilibre de l’univers et de la création, et lorsque l’on veut « détruire » le mal, en y accordant tant d’énergie et bien on l’amplifie inexorablement. Alors que le mal, le noir, le négatif, etc… ont leurs valeurs et leurs fonctions dans l’univers et la création. Ces savoirs furent connus des plus anciennes sagesses, et font même partie des connaissances physiques actuelles qui on permit de construire des technologies incroyables, et pourtant nous n’avons pas encore été capable de les intégrer dans notre modèle éducatif dès le plus jeune âge.

Nourrir mentalement une polarité la crée dans la matière, c’est lui porter de l’attention, et c’est une loi redécouverte par la physique quantique du début du siècle dernier avec notamment la fonction d’onde qui donne l’acte de présence comme une probabilité de potentiels de créations de la réalité. Pour faire simple, nous matérialisons notre réalité par la conscience d’en être les observateurs et plus nous en sommes, plus ce réel s’impose.

Il faudrait imaginer notre réalité consciente, comme le résultat d’un dessin qui s’actualise dans le temps de manière infini et qui serait issue d’une matrice d’informations fractales qui ne s’adapterait qu’à l’énergie et la polarité que l’on y mettrait. Le tout serait un vaste océan d’informations inconsciente, d’où émergerait notre réalité consciente. 

C’est très schématique et raccourci, mais cette vision était su par les philosophes Grecs (voir même bien avant) et développé par Platon dans sa vision ésotérique de « la caverne ».

j’en reviens souvent aux mêmes fondamentaux, mais c’est très important de comprendre cela.

Nous naissons tous et nous mourrons tous, et vouloir aller contre cela c’est échouer dans notre quête identitaire, parce que c’est la réalité de la vie que nous avons imposé dans notre modèle de réalité. Et la vie n’est que la simple expérience de pouvoir exprimer les lois de polarités de l’univers afin de faire évoluer la conscience globale.  Se reconnecter à ces valeurs, c’est rééquilibrer sa spiritualité avec sa pensée analytique.

Si l’on connaît ces lois de polarités on peut commencer à évoluer vraiment, en et avec conscience.

Et en fait, si l’on ne veut plus vivre certaines choses il nous suffit d’éviter de les nourrir, comme on arrête une addiction. Je prend cet exemple judicieusement, car je sais que pour beaucoup ça n’est pas si évident,

pourrait être un mantra qu’il nous faudrait nous répéter afin d’auto-discipliner notre mental au bonheur.

Energen-I-pour_wordpress

2. Karma.

On pourrait aisément généraliser l’ensemble des lois que l’humain a essayé d’établir par une règle unique:

 » Tout ce que l’on crée, on le reçoit. » 

Tout ce que l’humain a créé pour évoluer, lui sera renvoyé inexorablement par ce principe simple qui a été nommé: le karma ou la loi de résonance. C’est comme les ronds dans l’eau lorsque l’on y jette une pierre, peu importe le temps que mettra à revenir la résonance des vaguelettes, elle reviendra assurément dès qu’elle aura touché un « miroir » et produira son flot de vaguelettes.

 » Mais Alors, est-ce que les gens qui vivent dans l’abondance absolue par l’exploitation exagéré de leurs prochains, se rendent bien compte du prix qu’ils ont à payer, de ce qu’ils produisent. Et les êtres, hommes et femmes qui vivent dans ces pays où l’abondance produit un gâchi incommensurable qu’il font payer au monde du vivant, se rendent-il compte de ce à quoi ils s’exposent. Cette schizophrénie, ne peut que s’achever dans la douleur d’un retour de cette énergie du karma. Et je ne comprends pas pourquoi tant de personnes qui se sont initiés à suivre des formes spirituelles de vie par le yoga, la méditation, l’introspection n’ont pas encore trouvé le moyen d’exposer ce principe de moralité universelle qu’ils ont pourtant appris dans les disciplines qu’ils ont insérés dans leurs vies. « 

 » Ces océans que l’on vide, ces terres que l’on pille, ces animaux que l’on traite de manière intolérable pour terminer dans des poubelles géantes, ces congénères hommes, femmes et enfants dont on accepte la douleur et la misère d’un travail harassant et mortifère, pour posséder toujours plus de choses que l’on accumule dans des placards, semblerait à n’importe quelle personne qui pense comme une insulte à l’intelligence et à l’humanité. » 

Ces deux couplets expriment bien ce que j’ai pu expliquer plus haut, a savoir:

Qu’est-ce que je met dans ma vie ? Quelle définition de la réalité je fais prédominer dans mon existence ?

Par mon acte de pensée, je crée une réalité. Donc une énergie qui prend vie autour de moi et à qui je donne existence.

Dois-je considérer l’ensemble de mes pensées afin de me permettre un jour nouveau plus beau ?

OUI ! INFINIMENT OUI !!!

Car c’est l’unique moyen qui me permet de vivre une expérience d’ordre divine.

J’aime beaucoup l’explication de Franck Lopvet, dans son livre un Homme debout, où il dit que si tu penses que le monde est injuste et méprisable et que l’humanité est nocive pour notre planète, alors ça l’est et tu en fais aussitôt l’expérience.

L’acte de dire et de penser le monde, en crée inexorablement une réalité qui va se dérouler devant tes yeux, même si tu la refuses de toutes tes forces.

Dès que tu entres dans un processus de stéréotype, tu en fais l’expérience, car la matrice universelle et fractale, crée d’une peur profonde, pensée néfaste ou doute, quelque chose qui se développe à l’infini comme les vaguelettes sur l’eau qu’a créée la pierre que tu viens de lancer.

3. Sagesse.

La sagesse n’est sûrement pas issues de la richesse matérielle, mais bien d’une nouvelle approche de la conscience. Serions-nous si riche d’immoralité que nous pourrions subvenir et évoluer ?

j’entends des gens qui se disent sages, mais qui en même temps ne se préoccupent pas de rassembler les peuples autour du projet commun d’aimer notre humanité.

Je crois que les peuples du monde ont maintenant la possibilité de devenir des sages et de s’affranchir des anciennes fausses promesses précaires.

J’aimerais vraiment voir un jour tous les peuples, main dans la main et pas seulement pour faire une belle photo. J’aimerais qu’il sache que je les aime et que je crois en eux.

j’aimerais voir ce jour prochain ou l’on n’abandonnera personne et l’on pèsera ses actes en âme et conscience pour que la loi du karma puisse revêtir une parure faite d’amour, de gratitude, de paix et de sagesse. Alors nous apparaîtrons les moyens d’évolutions qui feront de nous des dieux, ce que nous sommes déjà assurément à l’intérieur.

Chris 🙂

Energen-I_wordpress_part_2

Histoire de souris et d’oracle.

Quelle Drôle de petite aventure dont je ne suis pas forcément très fier, mais dont je vais vous raconter quand même.

Depuis quelques semaines nous sommes envahi par des souris dans notre appartement. Plusieurs raison à cela:

  • la chaleur a sûrement fait bouger les créatures d’où elles étaient auparavant. Car il a fait très chaud ces derniers temps.
  • Mon voisin d’en dessous à entamé d’énormes travaux chez lui, depuis son rachat de l’appartement et probablement les entrepreneurs qui refont littéralement tout dans la maison ont dû aider à ce que les souris élisent domicile chez nous.

Renseignement pris par mon épouse, auprès de notre voisin, Mr Merlin ( Cela ne s’invente pas ), il nous donne des petits sachets de poudre rouge et magique afin de se débarrasser des petites bêtes intruses et nous dit qu’il y en a toujours eu dans l’immeuble.

j’avais déjà réussi a en attraper une, un matin, alors que j’avais laissé un sac poubelle vide la veille au soir, et alors que je m’étais levé pour préparer le petit déjeuner, j’avais pu la capturer sans lui faire de mal et ainsi je l’avais relâché dans la nature proche, près d’un ruisseau, tout près de chez moi.

Malheureusement, d’autres intruses avaient mise la zizanie à la maison et ma fille aussi bien que mon épouse toutes deux apeurées, m’avaient contraint a disposer de la poudre rouge a plusieurs endroits stratégiques.

En en ayant déposé sur un morceau de fromage tout près de la poubelle, je n’eu pas très longtemps a attendre pour que mon épouse m’appelle et me dis qu’elle était tombé face à face avec l’un des animaux. Celle-ci visiblement avait trouvé le morceau de fromage et avait gouté à la terrible poudre, pour se sentir mal au point de se laisser capturer sans aucune résistance dans une boite en plastique.

Je pris conscience dès la minute du mal que j’avais pu causer sur la petite souris et le malaise lié au remord et à la culpabilité d’avoir causé cette mort à petit feu et probablement en souffrance, m’empli d’une grande tristesse.

Je décidais, même si je connaissais l’issue fatale de l’avenir de la souris, de lui laisser peut-être une chance de survie et me décidais à la relâcher au même endroit où j’avais relâché la souris précédemment capturé. Je vis que l’animal n’était pas forcément très vif, mais son instinct lui fit se trainer tant bien que mal sous les herbes afin de se cacher d’éventuels prédateurs, alors que la pauvre n’avait pris conscience que peut-être le pire qu’elle ai pu rencontrer, ce fût moi.

Mais le petit clin d’oeil assez étrange que j’ai vécu juste après avoir libéré cette petite souris, fût celui de l’Oracle de Lulumineuse, l’appli mobile que j’interroge régulièrement, pour prendre assez souvent des décisions. Car alors que je dégainais, abattu par la mauvaise action que j’avais fait à l’animal et dont je n’étais pas très fier, voici ce que celui-ci me répondis, non sans humour (peut-être) !! :

Cette petite mésaventure, m’a réconcilié avec moi-même à cet instant, et m’a démontré (peut-être) que nous sommes bien guidé par quelque chose qui s’apparente a nous-même, mais sûrement une version de nous-même qui sait, qui est sage et qui souris de la vie . 😉

Je vous assure que cette petite anecdote datant d’hier n’a rien d’inventé. Et que depuis j’ai fait la paix avec  » moi-m’aime » comme dit si bien Lulumineuse 😉 . Gratitude à elle pour avoir concocté cette appli Oracle pour nous et gratuitement téléchargeable sur l’appstore d’apple et probablement sur le store d’androïd.

Merci de m’avoir lu, à bientôt,

Chris.

Les fruits c’est de la vie.

peaches redux

Dans le milieu des personnes qui cherchent à développer le bien-être et l’alimentation saine afin de ne pas grossir, j’entends souvent parler des jus de fruits comme le faux ami.

Le raccourci qui voudrait que les jus de fruits ne seraient que du sucre est aussi infondé que de dire qu’il faut éliminer les sucres ou les matières grasses de notre alimentation. Ces principes excessifs sont totalement dogmatiques et ne reflètent pas l’idée d’une alimentation saine. Car ce qui est important dans l’alimentation c’est le plaisir, et quand on peut joindre le bon avec le juste, alors on trouve l’équilibre fondamental qui est valable pour toutes les disciplines de la vie.

Si l’on pense que ce qui reste d’un jus de fruit que l’on a pressé avec plaisir et amour c’est uniquement du sucre et bien on se trompe. Le nectar que l’on récupère de notre fruit c’est déjà le plein de vitamine, car les fruits sont gorgés de ce précieux cocktail de super aliments indispensable à notre énergie de vie, le meilleur pour la bonne santé de notre corps est le petit plus de bonheur qu’on y a mis en le faisant. C’est l’amour !

Vous pouvez vous faire des repas équilibrés et mesurer les quantités pour ne pas grossir, mais ce que vous risquez de vous récolter c’est du stress et de la peur. C’est le régime de vie le plus néfaste pour votre corps. Regardez vous dans le miroir et aimez vous, c’est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire. Et si la personne qui vit avec vous ou ceux qui vous entourent ne voient pas cela, allons c’est que ce ne sont pas les bonnes personnes qu’il faut avoir pour vivre une belle vie épanouie.

Toutes les personnes sont belles ! ❤

Alors si vous aimez votre corps, mangez des Fruits crus, coupés, pressés, en cocktail de jus, fait avec un extracteur, en smoothie avec un blender.

Mais mangez des fruits, votre corps vous remerciera par sa bonne santé. 

fruit-basket-1114060_retouché

Les intelligences multiples

Le sujet du respect des intelligences multiples est le point d’orgue qui fait basculer une société qui irait dans le mur ou dans le bien-être pour tous. Le constat des écoles à plusieurs vitesses, élitistes, et viscéralement accrochées à ses notes, couleurs appréciations démotivantes, voir violentes, n’est plus à faire et malgré les discours, les choses tournent en rond. On ne verra jamais un poisson ou un éléphant grimper à un arbre et pourtant l’agilité du poisson dans l’eau n’est pas sujet à contestation, ou même la force brut de l’éléphant.
Nous Sommes tous intelligent et voici pourquoi:
 

Des applications pour méditer

Bannière méditation- planète protégée

La méditation est pour moi un outil essentiel au bon fonctionnement du corps humain. Comme beaucoup d’autres personnes, trop souvent j’ai négligé cette variable de l’équation qui permet d’accéder au bien-être. Ce petit moment qui peut varier de quelques minutes à plusieurs heures par jours, pour les grands adeptes de cette pratique, va sûrement changer la face du monde. L’approche que notre humanité va avoir avec notre futur sera grandement amélioré, grâce à l’équilibre émotionnel que peut apporter la méditation sur notre esprit. Car ce moment avec soi-même permet d’accueillir le calme en soi par des méthodes simples de focalisations sur notre respiration ou d’analyse de sensation dans notre corps. Des quantités expériences ont démontrés les bienfaits de la méditation sur notre corps, comme augmenter la créativité et la sérénité, améliorer la mémoire, faire baisser la tension artérielle et un meilleur équilibre du sommeil. La méditation permettrait même d’améliorer notre vie intime, si vous voyez ce que je veux dire 😉 et c’est une très bonne nouvelle car des études universitaire de Harvard et de Californie ont démontrées que la méditation permettait de rallonger notre espérance de vie en rallongeant le principe de reconstruction de nos cellules et de la matière grise de notre cerveau.

Souvent on peut se demander comment aborder la méditation dans notre quotidien et il me semble que l’on peut maintenant dans ce domaine, joindre l’utile et l’agréable grâce à des applies pour smartphone et tablette. j’en ai essayé plusieurs et j’avoue que quelques unes ont retenues mon attention.

 

la première c’est Néo, et son nom sonne assez bien avec mon état d’esprit, vous ne trouvez pas ? Cette applie est super bien faite pour plusieurs raisons majeurs:

Néo de biquette studio

  • Son interface soignée est très cool et zen et inspire au voyage avec les différents lieux proposés, comme les forêts d’Amazonie, les hauteurs de l’Himalaya ou encore la forêt de Brocéliande.
  • l’applie propose un premier parcours totalement gratuit (Amazonie)  et d’essayer les autres lieux sur des méditations de 6 minutes, puis permet de télécharger un lieu, sous la forme d’un périple complet avec des méditations de 6, 10, 20, 30 minutes sur 13 lieux différents par région. Ensuite on devra acheter une région complète pour 5,49 €  qui comprends au moins 7 lieux/ méditations . Il n’y a pas d’abonnement mensuel comme pour la majorité des autres applications, et l’achat de la régions est à vie. Plutôt cool !!
  • l’expérience sonore 3D est très immersive et d’une excellente qualité.

l’expérience à vivre en Amazonie qui est totalement gratuite, est juste à vivre ! J’adore cette applie !!

je vous met le lien de l’applie Néo de Biquette studio 😉 : Néo: l’applie de méditation

 

Une seconde applie qui a retenu mon attention c’est Mindful Attitude de la fondation d’entreprise MMA.

mindful attitude

Cette applie est malgré son style classique, très bien faite et bien fournie en méditations. Elle compte un nombre incroyable de médiation avec des thèmes comme: à la pause café, dans les transports, au bureau, en marchant etc… il y en a presque 40 qui vont de 5 à 20 minutes, ainsi qu’un mode pratique libre que l’on peut paramétrer sur le temps qu’on veut jusqu’a 24 heures !!!

Elle possède aussi un mode profil qui permet de voir le temps que l’on a consacré à la méditation et le nombre de séances que l’on a faites, ainsi qu’un graphique qui reprend nos impressions sur notre météo intérieure à la fin d’une méditation.

Mindful Attitude est pour moi, une application incontournable elle aussi, d’autant qu’elle est totalement gratuite !

Mindful attitude possède un site très complet sur une approche de la sérénité en entreprise avec des formations qui permettent d’accroître les performances et le bien-être.

Voici le lien vers le site: mindful attitude

Ces deux applications sont sur smartphones IOS et Androïd. Je reviendrais sur d’autres supports comme le net, les voyages audio et bien d’autres aspects dans le développement de la méditation, dans de prochains articles sur cette vaste thématique.

a bientôt…

Christophe.

Addictions. Le soin par l’amour.

Image parFoodieFactor de Pixabay
Image parFoodieFactor de Pixabay

Idées reçues

Les luttes contre les dépendances sont probablement les sujets de discussions les plus clivant car ils dépendent de convictions qui sont souvent faussées suivant que l’on se place à gauche ou à droite de la pensée de notre société. Moi évidemment je me positionnais dans l’idée que les addictions sonnaient comme une maladie que l’on pouvait « attraper » parce que la vie ne nous faisait pas trop de cadeaux et en rencontrant des personnes qui pouvaient nous pousser à devenir nous-même addictes et que par mimétisme, puis accoutumance, et par un terrain génétique (transgénérationnel) on pouvait tomber dans une addiction. Là c’est plutôt la vision de gauche on va dire, puisque la personne addicte se retrouvant en position de victime, alors que la vision de droite se plaçait plutôt du côté d’une forme de légèreté dans la vie de la part de l’accro, qui voulait simplement jouir de la vie en faisant un peu n’importe quoi, de sorte que à force de ne pas mesurer ses actes, la personne tombait dans les excès. Une société de gens de peu de valeur que l’on se doit d’éduquer comme des enfants pas sages et peu mesuré que l’on gérerait par condescendance.

Bien sûr il y a des degrés d’addictions et on pourrait ne pas vouloir comparer les différents niveaux comme celles du sucre, du café ou de la cigarette avec celle de l’alcool, le jeu ou la drogue. Mais pourtant les expérimentations plus rigoureuses poussent à revoir fondamentalement notre copie quant à l’approche de celle-ci et des moyens de lutter contre toutes les formes d’addictions en sortant des idées reçu.

prenons d’abord des cas un peu extrême basées sur des expériences de laboratoires sur des rats à qui on avait proposé de l’héroïne mélangée à de l’eau et un autre abreuvoir sans drogue et qui se ruaient sur le liquide toxique, souvent jusqu’à en mourir. Mais un professeur en psychologie, Bruce Alexander avait soulevé un problème énorme dans l’expérimentation sur ces rats, c’est qu’ils étaient laissés seuls dans une cage sans pouvoir rien faire d’autre que d’aller boire ce breuvage réconfortant, alors qu’en mettant des rats ensembles dans des cages plus confortables avec des jeux (balles, tunnels, etc…), tout en faisant la même expérience,les rats etaient beaucoup moins sujets à l’addiction à l’héroine ou cocaïne mélangée à l’eau. Les rats ne consommaient pas ou beaucoup moins que le rat seul et surtout ils ne devenaient pas accro et ne succombaient pas.

Des études, par la suite ont démontré notamment que des humains soumis à des stress de vie comparable à ceux qu’on pouvait faire subir aux rats de la première expérience, pouvait être très facilement accro. Par exemples avec les militaires américains revenant de la guerre du Vietnam dont 20 % de ces soldats étaient revenu héroïnomanes.  Ceux à qui on avait aidé à retrouver un équilibre familial stable, avec un bon travail avaient rapidement décroché de la drogue sans passer par un parcours de désintoxication et ce dans 95 % des cas.

prenons un autre exemples, celui de la nicotine des cigarettes, lorsque l’on a développé les patchs pour aider les personnes à arrêter de fumer, on s’est très vite rendu compte que ceux-ci etaient, selon l’agence sanitaire Américaine, efficace sur moins de 18 % des fumeurs.

Image parFree-Photos de Pixabay
Image parFree-Photos de Pixabay

Cultiver les liens sociaux.

Ce que l’on se rend très vite compte, dans les problèmes d’addictions à quelques substances ou éléments que ce soit, c’est que le fait d’être entouré est un élément essentiel dans le processus de sevrage et de guérison. Mais on ne fera pourtant pas de miracle et dans la forme de société dans laquelle on vit, ou l’instabilité économique des personnes et familles de l’ensemble de la population côtoient l’extrême richesse du tout petit nombre. Il est très important de comprendre que les situations enclins à faire tomber les personnes dans les addictions sont en perpétuelles augmentations et les moyens utilisés pour lutter contre celle-ci sont peu efficaces car le modèle de société ne veut admettre l’inévitable vérité: le modèle économique et idéologique ne favorise pas la valeur sociale.

Je sais que beaucoup de personnes se mobilisent pour aider et soutenir les personnes addictes grâce à des associations et du temps personnel par empathie, mais l’élément moteur de la lutte contre les addictions serait de véritablement privilégier la stabilité de vie de chacun et je crois que l’ensemble des croyances et lieux communs qui déterminent les politiques mené pour lutter contre ce fléau sont à côté de la plaque. Le manque d’audace intellectuelle et politique, le travail de certains groupes industriels à ne pas vouloir faire remonter l’information et créer le changement ne sont que les quelques premiers travaux qu’il nous faut accomplir pour pouvoir accéder à la stabilité des familles et des individus dans une société plus saine, qui se débarrassera du même coup de quantité d’autres problèmes comme la délinquance, la perte de sens, une véritable abondance équilibrée et le respect de tous.

Prodiguer du soin par du temps pour écouter et comprendre les personnes. Les aider en leurs donnant les moyens financiers et intellectuels de se maintenir dans la vie active comme un élément essentiel du groupe comme tout un chacun. Apporter des réponses logiques, pragmatiques et humaines, et ne pas toujours penser au marché seraient les trois premières marches vers un vivre mieux. Ces actions ne sont que de l’amour porté aux autres et nous en avons tous besoin.

L’attention c’est de l’amour, et il serait temps d’en donner vraiment pour le bien de nous-même et de tous, car n’oublions pas que l’autre c’est nous.

voici le lien qui m’a donné envie d’écrire cet article:

On a découvert les mécanismes probables de l’addiction, et ce n’est pas ce que vous pensez

la page wikipédia du profésseur Bruce Alexander qui a fait l’expérience de l’addiction sur les rats:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruce_K._Alexander

merci de m’avoir lu.

Christophe

Image parBess Hamiti de Pixabay
Image parBess Hamiti de Pixabay