Pardon

pardon-neohumain
Imaginez que vous êtes une créature d’une grande capacité intellectuelle, d’une très grande sagesse et d’une capacité d’amour incommensurable. Quelqu’un qui serait capable d’accepter toutes critiques, tous jugements et toutes agressions verbales et physiques avec respect et écoute de celui qui projette sur vous ses craintes, ses doutes ou sa colère.
Imaginez que vous puissiez être l’un de ces êtres ascensionnés que l’on décrit dans toutes les grandes religions, ou à travers des grands moments de l’histoire, ou tous ces grands hommes ou femmes de paix décidèrent, dès leurs naissances ou à des moments clés de leurs vies de ne pas répondre de la violence par la violence.
Imaginez que vous ayez pris conscience que la violence du verbe ou des actes n’étaient à aucun moment de la vie une solution envisageable pour régler un quelconque problème. Parfois il y a des gens qui maltraitent d’autres personnes qui leur sont proches et pour qui ils devraient êtres infiniment plus patients mais parce qu’ils se sentent en supériorités, n’ont pas conscience de ce qu’ils devraient êtres envers eux.
Imaginez que ce que vous faite aux autres, vous le faite à vous-même.
Et bien sachez que toutes ces idées sont vraies et méritent votre attention.
Vous avez tous le potentiel d’un grand maître de sagesse, car vous êtes une conscience exceptionnelle relié à toutes les autres consciences dans l’inconscient collectif. Ce qui est un tout qui peut-être assimilé en termes de pensée ce que certains appellent dieu, la source, le grand tout, la grande conscience etc…
Le tout est d’en prendre conscience afin de re-devenir cet être qui n’a qu’un seul mode de pensé l’amour.
Ce qui est compliqué à résoudre et qui peut prendre toute une vie, voir ne jamais se produire de son existence toute entière, puisque notre vie on l’observe et on l’analyse a travers le prisme de l’ego. Et l’ego n’est que la vision de notre univers à travers des connaissances non validés par nous mêmes.
Tous les enfants qui naissent sont des maîtres ascensionnés, mais dès leurs arrivés au monde, le niveau culturel, économique et social dans lequel ils arrivent va commencer à conditionner leurs ego et formater leurs visions de leurs univers. Et si ils ne veulent pas être rejeté pas la société qui les a vu naître ils vont être obligé de laisser valider leurs expériences et leurs connaissances par cette même société et devenir de bonnes petites personnes bien conformes à leur société. Ils acquièrent des méthodes, des connaissances et des valeurs qui sont conformes au modèle dans lequel ils vivent, mais pas du sa-voir.
Le savoir c’est la vraie émancipation de l’être pas sa propre expérience et c’est grâce à cela qu’on arrive à se soustraire de l’irrationalité de notre société si imparfaite.
Comprenez bien que je ne jette pas le discrédit sur notre société (enfin un petit peu quand même mais bon 😉 ). Si vous ne pouvez vous séparer du jugement d’un acte à travers la vision des autres vous ne pourrez pas accéder à ce niveau, cette élévation ou vous n’avez plus de jugement que celui de votre coeur. Le niveau que vous aviez lorsque vous êtes né et que vous avez commencé à détruire à travers les actions des autres à votre égard. Le sujet est vaste mais la relation qui se construit avec les parents, les enseignants, les amis, les collègues, les personnes autour de vous, le système de gouvernance dans lequel vous vivez, toutes ces micros informations et intentions vont vous séparer de votre créature divine. Car se sont des ego qui vont vouloir prendre l’ascendant sur vous. En fait, je pense que tous les actes de pouvoir, même le plus infime, sont des actions délibérées de l’égo.
Mais il y a un outil, un mot magique qui peut vous permettre de retrouver votre état divin, si peu que vous puissiez avoir assez d’amour et de patience pour pouvoir l’appliquer dans tous les actes de votre vie.
Le pardon est une force incroyablement puissante pour vous élever au plus haut de votre être. Quand vous pardonnez réellement et profondément, vous accédez à la paix intérieur, celle de l’âme. Lorsqu’une émotion négative vous submerge, pardonnez là immédiatement à la personne qui vous la fait vivre, cela vous permettra de ne pas être dans le jugement et de pouvoir répondre à travers le prisme de l’amour. Ainsi vous pourrez aider la personne qui vous fait vivre cela et lui faire prendre conscience de son acte et c’est le meilleur acte que vous puissiez faire pour lui.
Je me souviens d’une anecdote qu’avait raconté un lama bouddhiste qui avait vécu durant quinze années avec un grand lama et ne l’avait jamais entendu dire le moindre mal de quelqu’un durant tout son temps ensemble. Cet être ascensionné était dans le pardon instantané et inconditionnel.
Vous avez quantité d’exemples d’actes d’amours dans les différents livres des religions qui font état de sagesse de pensée qui refusent le jugement. Le maître mot de toutes les grandes pensées de paix et d’harmonie c’est le pardon.
évidemment de pardonner un ennemi ne découle pas le fait de devenir son ami, mais de lui donner le respect qui lui est dû en tant qu’individu et celui qu’il sait vous devoir parce que  « ce que tu fais à l’autre tu le fais a toi-même ».
Et d’un ennemi tu peux par le respect faire qu’il devienne un adversaire. Et la nuance est grande !
Pardonner aux autres c’est s’aimer suffisamment pour ne se voir que par sa part divine.
Merci de m’avoir lu.
Christophe
Publicités

2 réflexions sur “ Pardon ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s