Entretien avec Semir Osmanagich sur les pyramides de bosnie

On apprend tellement quand on regarde ce documentaire entretien avec Sémir Osmanagich, qui a découvert les grandes pyramides qui se trouvent près de la ville  Visoko en Bosnie.
– La première information qui secoue l’esprit est : Conception hautement technologique.
La qualité de construction ainsi que la complexité technologique dans le domaine de la santé, de l’énergie et des ondes électromagnétiques liées au corps énergétique de l’être humain, domaine que l’humanité actuelle a du mal à imaginer le potentiel, force le respect et l’humilité envers ces bâtisseurs d’un autre temps.
Elles balayent très vite l’idée selon laquelle les pyramides les plus grandes et les plus anciennes puissent être des tombeaux de rois.
– la deuxième information est: Le potentiel inexploité par notre civilisation actuelle dite « avancé » de ces constructions / machines, et là je ne vais pas entrer dans une polémique sur notre modèle économico-social, si vous regardez ce film, vous allez peut-être vous poser les questions que je me suis posé depuis quelques années sur la bienveillance de nos gouvernants. Mais posez-vous cette question simple:
Pourquoi aucune équipes de chercheurs, archéologues, géologues financés par des états ne son venu s’intéresser a ces monuments incroyables ?
Tout les chercheurs qui sont allé visiter les pyramides de Bosnie et qui ont validés les découvertes faite par Sémir Osmanagich sont des organismes a fonds privés.
– La troisième information est: Qui ? Quelle civilisation avait le potentiel et la connaissance qui dans de nombreux domaines dépasse ce que nous connaissons ou qu’on nous laisse penser des avancés technologiques actuels de l’humanité d’aujourd’hui ?
La dernière information que nous transmet Sémir Osmanagich concerne l’aspect spirituel à bien des niveaux. Le potentiel de l’humain est dès l’enfance très grand, tel qu’on a peine à l’imaginer. Notre système social ainsi que la doctrine religieuse enferme ce potentiel illimité de l’être humain dans des prisons faites de matérialité. Si l’on écoute tous ces dogmes, on vous explique que la hiérarchie est obligatoire et que l’évolution par ce biais n’est que le seul chemin. Alors que vous êtes le seul maître à bord. croyez en vous et soyez bon avec vous même, car ce que vous êtes au fond de vous le mérite. Pourquoi ne retrouvons-nous pas de traces autres que des pyramides comme trace de leur présence ? tout simplement parce que l’humain de cette époque très reculée vivait en harmonie avec l’univers qui l’entourait et que le côté artifice lié à la matérialité n’avait pas lieu d’être. les outils formidables que représentaient les pyramides avaient pour but de vivre heureux et en bonne santé.
La spiritualité c’est la santé, et les civilisations qui ont construit ces Pyramides le savaient bien. Ce que le monde actuel appelle la santé est une doctrine de la maladie. On ne fait que réparer les corps physiques dû aux problèmes que ce monde illogique nous inocule. Ce que les bâtisseurs nous ont laissés au travers de ces pyramides est un patrimoine bienveillant. Ils les ont faites Robustes et intemporelles, puissantes et redoutablement efficaces dans leurs fonctions ce que l’humanité contemporaine ne veut se résoudre à faire.
Merci à la chaine pyramides de bosnie (avant garde économique)  pour nous avoir proposé cette entrevue.
info sur le site des pyramides de Bosnie http://www.pyramidesdebosnie.fr

Etre un Néo-humain

mandala 1-950px
Lorsque j’étais enfant, j’avais l’impression que j’arrivais à voir la vraie beauté des gens.
Je me souviens que lorsque je vivais a Bobigny, je devais avoir moins de sept ans, j’avais une image idéalisée de la maman d’une copine avec qui je jouais et qui habitait au dessus de chez nous.
Cette dame je la voyais jolie car il me semblait que sa gentillesse se dégageait d’elle comme si elle incarnait sa beauté intérieure.
Des années plus tard, lorsque je la revis, je me rendis compte qu’elle n’était effectivement pas aussi jolie physiquement que dans mon souvenir, en revanche il semblait bien qu’elle avait gardé l’émanation d’une douceur et d’une belle gentillesse incarnée.
La très grande timidité dont je souffrais étant enfant s’est manifesté très tôt si bien que je ne quittais jamais les « jupon de ma mère » . 🙂 Surtout lorsqu’il y avait des fêtes avec beaucoup de monde ou des réunions de familles.
Et tout au long de ma jeunesse ces moments de sensibilités extrêmes me déstabilisaient totalement. Lorsque l’on faisaient des visites de personnes qu’on ne voyaient pas souvent, ou l’on pouvait croiser des nouvelles têtes, ces moments de rencontres étaient de véritables challenges pour moi.
D’autant que de temps en temps, je  pouvais croiser une personne qui pouvait capter ce genre sentiment et qui jouait de cela et ce qui me désarmait totalement.
Cela ne fait pas si longtemps que j’ai pu faire l’analyse de ce genre de sensations qui ont ponctués ma vie et dont j’ai pu mettre les mots de sensibilité extrême dessus.
Ce que j’ai appris très récemment, c’est que c’était mon inconscient que me renvoyait ces situations pour me faire évoluer et tant que je n’avais pas réussi à les surmonter, il me les renvoyait indéfiniment. 😉
Maintenant je comprends tout, la très forte émotivité devant une situation très triste, que ce soit dans la vie comme a un enterrement ou devant des images insoutenables de détresses, ou même devant une situation très triste lorsque je regarde un film, l’écoute d’un musique ou d’une chanson admirablement interprétée, ou bien la vision d’une oeuvre artistique sublime au point d’avoir la chair de poule ou de verser une larme.
Toutes ces sensations sont des forces, pour accéder a un niveau d’humanité meilleur.
Elles s’intègrent a une belle énergie intérieur qui permet de s’ouvrir et de partager avec l’autre dans la compassion.
Ce que l’homme a énormément besoin actuellement, pour répondre a tout ce qu’il doit régler comme problèmes existentiels.
Ce que l’humanité a du mal à comprendre c’est que la compétition n’est pas la seul fin pour devenir quelqu’un et que notre société n’a fait que détruire son habitat naturel en suivant ces préceptes.
La manipulations des plus riches ainsi que les dirigeants n’ont fait qu’accentuer ces situations qui ont occultés les vrais pouvoirs en ramenant tout à la matérialité. 😦
Il est un fait que l’humanité a eu besoin d’une certaine forme de  matérialité pour pouvoir atteindre ce niveau d’évolution global et ainsi se rendre compte qu’il était une créature hautement spirituelle. Mais en même temps le matérialisme l’a totalement submergé à travers l’appât du gain.
Le partage avec l’autre, qu’il soit plus « riche » ou plus « pauvre » que nous, est le grand pouvoir de l’humanité et le seul moyen pour accomplir notre meilleur destin.
L’homme le plus riche du monde peut vite comprendre qu’il ne l’est pas, lorsqu’il rencontre une personne dont le système de pensé n’est pas basé sur la richesse matérielle, mais la vraie richesse intérieur.
Le seul point commun que ces deux personnes ont, c’est peut-être qu’ils  ont su demander les choses qu’ils ont a leur inconscient, cet être supérieur qui dirige toute leur vie.
Mais nous savons tous au fond de notre coeur que celui qui possède la richesse matérielle n’est heureux qu’en apparence. Et que ce qu’il recherche, c’est ce que l’autre possède.
Le chemin qu’il doit arpenter pour obtenir la richesse intérieur parait simple et désuet; donner de l’amour aux autres et de l’intérêt, c’est tellement facile. Mais le donner sans rien demander en retour, c’est ça le vrai travail qu’il faut entreprendre pour commencer à sentir la vraie personne qui vibre en nous.
Le chemin du bonheur et de l’accomplissement ressemblerait plutôt a cela, plutôt que de posséder ce que l’autre a.
Ce que certains appellent l’alignement, c’est ça.
Se libérer des contraintes émotionnelles que nous bombarde notre ego, c’est accéder au bonheur. 😉
Notre ego nous a permis de nous défaire de la situation inconfortable de la survie, pour nous amener vers l’abondance. Mais le système s’est un peu enrayé au point de créer des déséquilibres fondamentaux qui risque de créer la destruction de la civilisation humaine. L’égo de la pensée globale qui régit l’évolution de la société humaine a éliminé de l’équation l’amour, Le vrai celui qui ne demande rien et qui donne sans arrière pensée.
Ce que les humains les plus riches croient prendre pour de l’amour, n’est que du désir et les deux n’ont strictement rien à voir.
Le désir c’est posséder l’autre, et pas l’aimer. C’est un sentiment très égoïste, tandis que l’amour c’est respecter l’autre pour ce qu’il est; nous même.
Tout ce que l’on fait a l’autre, on le fait a sois-même, puisque l’image que cela nous renvoie c’est de la culpabilité ou de la haine quand on lui fait subir un malheur, ou du plaisir et du bonheur lorsqu’on lui offre notre aide ou du bonheur.
Comprendre cela c’est comprendre tout, et cette personne qui commence à comprendre ces choses sont ce que j’ai appelé le néo-humain. Bien sûr il y a quantité de personnes qui ont pris conscience de ce pouvoir par le passé, mais ils pouvaient souvent agir qu’au niveau local et ils étaient beaucoup moins nombreux que maintenant.
je pense que les étapes qui ont permis cette émergence plus importante de ces néo-humains, c’est dans une première partie l’accession plus généralisé vers la lecture et l’écriture a travers l’école, puis la convergence des liens et des connaissances que propose internet et qui offre une vraie opportunité aux humains d’accéder a ce stade de conscience.
J’aurais l’occasion de revenir sur les différentes idées que j’ai proposé ici au fil de mon blog, mais ce que je voulais dire là, dans cette présentation, c’est que les néo-humains sont la transition.
On dit souvent que de la fange naît une belle fleur.
Et il a fallu voir l’humanité piller toutes les richesses de la terre et des mers. Maltraiter les animaux et leurs propres congénères. Devenir des êtres abominables et sans vergogne, pour voir arriver une nouvelle population d’humain qui aurons la tache de réveiller les consciences de ces humains devenu des monstres.
Les anciennes civilisations nous ont laissé des informations essentiels à travers des monuments et des écrits.
Certains vestiges ont été détruits, d’autres nous sont caché par les ego les plus démesurés.
Mais heureusement demeurent certains de ces vestiges que l’ont ne peut pas cacher et surtout ceux qui sont en chacun d’entre nous et qu’il faut réactiver.
Il convient de les décrypter et de les raviver pour que l’humanité devienne Magnifiquement merveilleuse. 🙂 ❤
C’est pour cela que je vais consacrer du temps sur ce blog afin d’apporter la lumière sur les personnes qui montrent ces choses.
Ces néo-humains sont le potentiel illimité de cette belle humanité que l’on veut voir venir.
Nous savons tous que le déséquilibre est important et que le bonheur n’est pas d’enrichir matériellement son prochain, mais de lui montrer une voie plus simple et plus belle et sûrement plus spirituelle pour s’accomplir.
Christophe

Un arbre est-il juste un arbre ?

Un arbre est-il juste un arbres ?

Je te vois là juste devant moi a cet instant, et lorsque je décide ce matin de venir méditer dans ce jardin car le magnifique temps m’appelle, je n’imagine pas encore que je m’apprête a vivre une expérience aussi riche de sensations. La certitude de savoir que l’existence humaine est si précieuse. Je n’ai pas encore pris conscience de ta présence, lorsque je sors, mon café d’une main et mon baladeur de l’autre et que je décide de m’assoir sur les premières marches du plus haut escalier de ce jardin, j’espérais simplement vivre un moment de tranquillité et de paix.
Je sais que pourtant et peut-être inconsciemment que tu es bien plus vieux que moi, comme ta hauteur et ta beauté brutal me le suggère. Mais à ce moment là je n’ai pas pris la mesure de ta présence pourtant si évidente. Je m’assois donc et bois une gorgée de café encore chaud. Je met mes écouteurs et sélectionne un album de musique qui me fais envie à ce moment. Et tandis que je regarde ce spectacle qui commence sa représentation pour moi, je suis submergé par une émotion que pour rien au monde j’aurais voulu manquer ça à cet instant. C’est une évidence, une révélation, la splendeur de la vie s’anime a mon individuation pour porter au plus profond de moi les images mentales qui m’offre la gravure que j’espère intemporelle de la beauté naturelle.
Celle qui devait sûrement exister depuis des années à tous les spectateurs qui en avaient pris conscience. Les lumières et les couleurs qui suggèrent les splendeurs du matin, les ombres, les odeurs, le mouvement des insectes qui volent autour des arbres aux feuillages épais et mouvants. Et puis je te vois toi l’arbre, le frêne monumental qui se dresse devant moi, de ta puissante innocence. Je regarde ta courbure étrange au milieu de ton tronc épais et je comprends pourquoi des scientifiques cherchent tes causes et effets. Je vois les torsions de tes branches s’entre-croissant tout en essayant d’en comprendre les implications physiques et dynamiques. La formation de tes grappes de feuilles et ce qui semble être tes fruits bien que je ne me serais risqué à en manger. Et là tout prend un sens. Pourquoi tu es là et pourquoi j’y suis ?!
Et il me semble que la seule possible c’est l’expérience !
Pourquoi je devais être là devant toi ce matin, c’est pour vivre cette expérience unique. Plus belle que n’importe quelle autre expérience. Pour chacun d’entre nous, ce qui compte n’est pas de survivre pour pousser juste la vie un peu plus loin. C’est de vivres des expériences pour apporter a notre inconscient collectif toutes ces choses qui sont précieuses.
Si vous me lisez, vous allez sûrement vous rappeler une expérience similaire, vous imaginer cette vision que j’ai ce matin dans ce jardin, ou sourire à la pensée que j’ai pu susciter en vous expliquant mes sentiments et sensations. Vous allez vous individuer et donc vous ne serez pas la même personne que si vous ne m’aviez pas lu, et ça je vous le dis en tout humilité.
Car moi aussi je viens de m’individuer en vous racontant mon expérience de ce matin. Et ce que m’ont appris les quelques philosophes que j’ai pu lire ou écouter c’est que dans la vie, ce qui compte c’est de vivre des expériences, même les plus futiles, plutôt que de vous laisser dicter les choses qu’il faut faire, par des gens qui vous disent quoi faire parce qu’ils seraient plus intelligents. Vous avez tout ce qu’il faut en vous-même pour prendre de bonnes décisions et suivre les bonnes personnes. Il suffit juste de vous poser les questions et les réponses vous viendront tout naturellement.
S’individuer c’est prendre en compte les choses qui vous paraissent pertinentes pour devenir meilleur et surtout ne pas craindre de faire des erreurs, elles font partie de votre vie.

On peut tous devenir des humains meilleurs